Zoom sur la première planche de surf connectée « Made in France »

Vous aimez dompter les vagues avec du bon matériel ? Et si vous passiez à une planche de surf 2.0 ? Une planche de surf nommée SLIDE-R intégralement connectée grâce à un capteur de quelques grammes, il suffisait d’y penser et c’est justement l’idée de Yann Lecommandoux et Loïc Griffié, les deux fondateurs de Surf’in. Une start-up bordelaise fondée en 2015, qui commercialisera dés le 1er décembre cette planche SLIDE-R « intelligente ». Objectif du capteur intégré : récolter des données clés sur les usages et les performances du sportif. « « C’est une première d’avoir accès à des données aussi précises sur notre discipline ! C’est l’ouverture vers de nouveaux axes d’amélioration de nos performances », précise Rico Leroy, Champion du Monde de Surf Tandem. Car le fameux capteur (70 grammes) entend enregistrer et analyser vitesse, distance parcourue sur la vague, nombre de vagues, tracé, localisation, nombre de sauts…

« Il existait des capteurs à poser sur les planches. Mais, nous ne trouvions pas cela 100% satisfaisant, car le capteur peut être oublié, déchargé, ou encore se décroché. Puis, nous nous sommes enrichis des échanges que nous avons pu avoir avec toute une communauté de surfeurs professionnels et amateurs. Nous avons écouté leurs besoins et étudié leur pratique. Il y avait un réel manque sur la captation de données », nous a expliqué Loic Griffié, co-fondateur de Surf’in.  » Comment connaître sa vitesse ou encore la distance parcourue sur une vague par exemple ? Ce sont des datas intéressantes si vous êtes dans la recherche de performance…. ou même simplement curieux. »

SLIDE-R, planche de surf connectée

Doté d’une autonomie de 580 heures, le fameux capteur intelligent se recharge en continu à l’aide d’un panneau photovoltaïque placé sur le dessus de la planche. Par ailleurs, l’enregistrement des données se déclenche automatiquement dès que le surfeur est dans l’eau et en action, lui laissant une totale liberté pour pratiquer son sport. Les données seront, elles, restituées automatiquement, via bluetooth ou wifi, vers une application dédiée. Une véritable innovation mondiale !

« Nous voulions que le surfeur soit 100% dédié à sa pratique nous avons donc opté pour un produit totalement intégré à la planche afin qu’il puisse se faire oublier. Nous avons aussi dû travailler pour faciliter le travail d’intégration durant le processus de fabrication des planches afin que cette étape soit la plus simple et rapide pour les shapers« , ajoute Loic Griffié.

« Nous avons collaboré sur ce projet avec les 11 ingénieurs de la société Ob’dO Contact Agile, spécialisée en objets connectés pour les activités sportives. Nous ne voulions pas simplement créer un capteur à poser sur une planche, mais vraiment repenser la planche en intégrant directement le capteur à l’intérieur. Durant ces 2 années de R&D (et un financement de 300 000 euros, ndlr), notre principal objectif a été de concevoir un outil innovant, autonome et ergonomique, parfaitement adapté aux souhaits et usages des surfeurs, qu’ils soient amateurs ou professionnels », explique Loïc Griffié.

Point important à signaler, toute la chaîne de fabrication est réalisée en France, des cartes électroniques aux planches sculptées sur-mesure (400 modèles de boards !) par la firme UWL-Surfboards, basée à Agoulins (17).

« Notre principale fierté est d’avoir toute la chaîne de conception-réalisation située en France. La R&D, la fabrication de l’application et la data intelligence sont localisées à Bordeaux, la fabrication des planches a été confiée à la référence UWL-Surfboards, à Angoulins, près de La Rochelle, tandis que les cartes électroniques sont conçues à Caen, par l’entreprise Ob’dO Contact Agile, et produite à Boulazac, en Dordogne. Enfin, les moules et les plastiques du capteur viennent de Nantes et le film promotionnel sera le fruit d’une collaboration entre le surfeur et réalisateur Thomas Queyraud (Carcans) et les surfeurs professionnels Ugo Robin (Hossegor) ou Rico Leroy (Lacanau) », précise Loic Griffié.
 .

Objectif affiché des fondateurs de Surf’in, vendre 60 planches lors de la période de pré-commande du 1er au 31 décembre 2017 (comptez 750 euros pour une board munie du capteur). Et ainsi se faire un joyeux cadeau de Noël…

.

Découvrez les activités surf d'Adrénaline Hunter

 

.