Top 10 des Films sur Le Surf

Si vous êtes vous-même un surfer/surfeuse, que le mot « tube » n’évoque pas le top 50, et que vous rêvez d’avoir des cheveux blonds décolorés par le soleil, alors cette sélection des meilleurs films de surf est faite pour vous.

Pour les autres, pas besoin d’être un adepte de swells puissants, de beachbreak traître ou de longues gauches, installez-vous confortablement dans votre canapé et laissez-vous portez par les vagues et par les images de ces films de surf.

blue crush surfing movie

Blue Crush (2002)

Kate Bosworth, actrice vedette de ce film drame, incarne dans ce film de surf Anne-Marie Chadwick, une surfeuse passionnée depuis la tendre enfance, mais qui suite à un accident, a perdu totalement confiance en elle.

Lorsqu’elle est invitée à se présenter aux Pipe Masters, compétition internationale qui voit affluer sur les plages d’Oahu l’élite du surf, elle est confrontée à sa hantise d’une blessure fatale sous l’une des vagues les plus lourdes du monde.

Mais cette jeune surfeuse remet tout en question lorsqu’elle rencontre un célèbre quarterback du football américain, qui lui fait comprendre qu’elle a juste besoin d’être « cette fille qu’il a rencontrée sur la plage » et de décrocher l’or.

Bien que l’intrigue soit assez prévisible, Blue Crush offre des prises de vues incroyables sur les fous de l’océan et de la glisse, et personne ne peut nier que Kate Bosworth fait une surfeuse assez incroyable ! C’est aussi un des rares film de surf dont le personnage central est une femme.

Jay Moriarity Mavericks wave

Chasing Mavericks (2012)

Ce film biographique hollywoodien de 2012 est basé sur la vie du célèbre surfeur de Santa Cruz, Californie, Jay Moriarity. En 1987, à l’âge de 8 ans, Moriarity est sauvé de la noyade par son voisin surfer Frosty Hesson, incarné par l’acteur Gérard Butler.

Passionné par l’océan, il apprend rapidement le surf, et se rapproche de Frosty. A l’âge de 15 ans, il découvre le spot mythique de Mavericks Beach à Half Moon Bay, et ses vagues de 10 mètres de hauteur. Il arrive à convaincre la légende locale de devenir son entraîneur, pour que lui aussi tente de surfer sur le foyer de certaines vagues les plus hautes du monde.

Avant que Frosty ne laisse le jeune Moriarity affronter Mavericks, il le soumet à des entraînements  intenses comme pagayer sur 58 kilomètres au cœur de l’océan de Santa Cruz à Monterey Bay, surnager sans répit  pendant 40 minutes, retenir son souffle 4 minutes…

Parallèlement, une amitié unique se crée entre Moriarity et Frosty. Au-delà de magnifiques images, ce biopic de surf est une belle façon d’honorer la mémoire de ce surfer légendaire, Décédé à l’âge de 22 ans lors d’une session de freediving aux Maldives. La communauté du surf se souvient encore du talent de ce jeune surfeur, qui aurait du devenir l’un des plus grands.

 

Andy Irons- Kissed by God (2018)

Ce documentaire acclamé est un regard intime sur la vie d’Andy Irons, et les combats qu’il a du livrer contre ses démons, quand bien même il était au sommet du surf mondial.

Avec son frère Bruce, Andy a pris le monde du surf par surprise et a débuté l’ascension vers la gloire et le succès très jeune. Un succès alimenté par une passion dévorante pour le surf, et par son talent.

Sponsorisés à 16 et 17 ans respectivement, Andy Irons gagnait plus de 120 000 $ par an à cette époque. Sans supervision parentale et peu d’encadrement à un si jeune âge, les deux enfants terribles font la fête, se perdent dans la drogue, et deviennent progressivement incontrôlables.

En plus d’une dépendance aux opioïdes, et à la méthamphétamine, Andy lutte également contre des troubles de bipolarité. Malgré son instabilité et ses addictions, Irons aura le temps de conquérir trois titres de champion du monde, devenant l’adversaire privilégié de Kelly Slater. Ce film est un regard émouvant et inspirant sur la réalité de la vie d’un des plus grands surfeur professionnel.

 

Take Every Wave (2017)

« Take Every Wave » est un documentaire de 2017 sur Laird Hamilton, connu pour avoir surfé les plus grosses vagues du monde, et pour son inimitable look de dieu grec musculeux.

Né à San Francisco, fils d’une mère surfeuse et d’un père absent, il a rapidement déménagé avec sa mère à Honolulu. Il y a rapidement rencontré Bill Hamilton, qui est rapidement devenu professeur de surf, compagnon de surf, et père de famille puisque Bill Hamilton épousera la mère de Laird. 

Ce documentaire évoque aussi la difficile enfance de Laird : violence à la maison et à l’école. Dans les années 1970, étant un enfant blond à la peau claire, Laird Hamilton était une cible de choix pour les petits caïds de récré.

Laird s’est donc tourné vers l’océan et le surf comme un refuge, et y a gagné une reconnaissance mondiale. Surfer de gros, détesté par le monde du surf pro mais adulé par le public, Laird Hamilton est un celui qui a inventé le tow-in et réellement développé le surf de gros. Le film présente notamment sa légendaire session en 2000 sur Teahupoo, largement considéré comme le plus gros tube jamais surfé.

« Take Every Wave » est un documentaire intime et fascinant sur l’un des surfeurs les plus emblématiques du monde – rendez hommage au dieu du surf qu’est Laird et regardez-le!

north shore movie

North Shore (1987)

« North Shore » est un film considéré comme un classique auprès des fans de surf, bien qu’on pourrait le classer dans la catégorie Série-B. L’histoire est centrée sur le surfeur Rick Kane, originaire d’Arizona (pas idéal pour le surf), joué par Matt Adler (on n’en a plus jamais entendu parler).

Rick remporte un concours de surf sur vagues artificielles, puis s’envole pour Hawaï avec son prix en pensant qu’il est sur le point d’être le prochain champion du monde de surf. À sa grande consternation, il découvre rapidement que ses compétences de surf en Arizona ne font pas tout à fait l’affaire sur la légendaire North Shore.

Après quelques expériences humiliantes, il rencontre à la fois son nouveau mentor de surf, Chandler, et la plus belle fille de l’île, deux rencontres qui vont transformer Rick, et sa manière de surfer.

Ce qui est cool avec ce film, c’est qu’il présente de vrais surfeurs légendaires comme Gerry Lopez et Laird Hamilton, qui joue l’adversaire de Rick sur l’eau, Lance Burkhart. Le film a vieilli et est un peu facile, mais c’est un récit incontournable qui fait chaud au cœur pour tous ceux qui se disent surfeurs.

 

Endless Summer (1966)

Attention, pas de critique ici. Endless Summer est un classique ultime du film de surf ! Ce documentaire sur le surf réalisé par le cinéaste Bruce Brown présente aux spectateurs la vie de deux surfeurs qui voyagent autour de la planète à la recherche de vagues parfaites.

Les deux surfeurs californiens que l’on suit ici, Mike Hynson et Robert August, voyagent au Sénégal, au Ghana, en Afrique du Sud, en Australie, en Nouvelle-Zélande à Tahiti et à Hawaï, rien que ça, et n’ont pas peur d’affronter des conditions parfois difficiles pour trouver des eaux plus chaudes que celles de la Californie l’hiver, et de belles vagues.

Documentaire original, et au ton parfois assez humoristique, c’est un film de surf qui a inspiré les apprentis surfeurs du monde entier, et est peut-être devenu le film référence du quitte ton boulot pour suivre là où ta passion te mènera. Dans tous les cas, un incontournable.

 

Point Break movie

Point Break

Ce film du début des années 90 met en vedette deux poids lourds d’Hollywood: Keanu Reeves en tant que Johnny Utah, un jeune agent du FBI, et Patrick Swayze, qui joue le rôle mythique de Bodhi le surfeur chef de gang.

Dans ce film, Johnny Utah cherche à s’infiltrer au sein d’un gang de cambrioleurs-surfeurs qui écument la région côtière de Los Angeles. A force de traîner sur les plages et de boire la tasse, il rencontre Tyler (Lori Petty), une jeune surfeuse qui le remarque et lui apprend à surfer. Grâce à elle, Johnny rencontre le roi de la plage, Bodhi, qui l’invite à suivre les autres surfeurs de sa bande.

Finalement, Utah découvre que ces surfeurs sont les voleurs qu’il a toujours recherchés, et les choses deviennent incontrôlables à partir de là. 

Film culte s’il en est, Point Break est considéré comme le classique Hollywoodien sur le surf et les sports outdoor en général. Bien que le scénario soit parfois un peu tiré par les cheveux, le film rend particulièrement bien l’esprit de liberté qui anime les amoureux de la mer et de l’air (il y a de belles scènes de parachutisme également).

Un film qui a inspiré toute une génération à se lancer dans le surf et les sports outdoor, à voir absolument pour la culture générale !

Bethany Hamilton- Unstoppable (2018)

Contrairement à Soul Surfer, le biopic hollywoodien sur Bethany Hamilton, « Unstoppable », est un magnifique documentaire qui offre un regard intime sur la vie de la surfeuse.

La célèbre Bethany Hamilton a perdu son bras à l’âge de 13 ans lors d’une attaque de requin-tigre en surfant au large de Kauai. Le film suit la vie de Bethany – depuis ses débuts sur les vagues, en tant que fille de deux surfeurs. Son objectif principal était de faire des compétitions de surf et de devenir championne du monde.

Après l’attaque, elle a dû réapprendre à surfer, ce qui n’a été pour elle, qu’une question de détermination. Lorsque le monde a appris le courage de Bethany Hamilton, elle est devenue très médiatisée. De conférencière à actrice, son attention s’est lentement déplacée du surf aux médias. Mais Bethany retrouve le chemin de sa première passion: le surf et reprend ses objectifs de compétitrice pour le surf de grosses vagues.

« Unstoppable » est un documentaire touchant et inspirant sur la vie et les passions de Bethany Hamilton, et vaut certainement 1 heure 40 minutes de votre temps !

The shallows movie blake lively

The Shallows/Instinct de Survie (2016)

Si Unstoppable est un magnifique documentaire, Instinct de Survie joue dans une catégorie un peu différente, celui du Survival movie hollywoodien. Avec gros requin et frissons scénarisés à gogo. Cependant, c’est toujours un film de surf, n’en attendez juste pas trop.

Par ailleurs, si vous avez quelque chose pour Blake Lively, c’est un film pour vous! L’actrice de «Gossip Girl» incarne ici Nancy, étudiante en médecine  et surfeuse, à la recherche d’une plage secrète au Mexique en mémoire de sa mère décédée.

Nancy part donc surfer SEULE sur une plage déserte jusque tard dans la soirée. Et comme prévue, Nancy va être attaquée par un grand requin blanc qui, sans raison logique, nage dans ces eaux. Elle va devoir se battre pour survivre, dans son bikini orange avec une plaie de morsure de requin et personne autour pour la sauver.

Autant dire que le scénario est assez léger, au moins, vous êtes prévenus. Une fois dit cela, Instinct de survie est un film bien réalisé. On retient son souffle et la tension narrative est là. Et si vous n’êtes pas sensibles au charme de Blake Lively, vous serez au mieux gâtés avec de magnifiques images de surf dans la première partie du film.