Entretien avec Alex Caizergues

L’homme le plus rapide du monde sur l’eau est français et il s’appelle Alex Caizergues. Nous l’avions contacté en juillet dernier pour qu’il nous parle de son univers et voici ses réponses :

Une petite présentation de toi ?
Kitesurfeur de vitesse depuis 2005, 4 titres de champion du monde, 3 records du monde de vitesse kite (dernier record à 104,8 km/h qui tient toujours) et 2 records du monde de vitesse absolu. Avide de sensations, passionné de kite bien sûr, monter haut, aller vite, c’est ce qui me plait dans la vie!

Comment décrirais-tu l’univers des sports nautiques ?
Un vrai monde à part entière! Avec ses codes, ses pratiques, son life style. C’est plus qu’un sport, c’est un vrai mode de vie. Souvent très très addictive, la pratique d’un sport nautique amène à vouloir revivre sans cesse l’action parfaite, ou plutôt la ou les sensations que l’on a vécu à ce moment précis… On en rêve, et ça amène parfois (souvent?) à faire de vrais choix de vie (déménagement en bord de mer, changement de job pour réussir à maximiser les heures de pratiques, divorces!!!). Bref, les sports nautiques ça a une sacré tendance à te vriller le cerveau, mais qu’est ce que c’est bon!!!!

Pourquoi avoir choisi ce domaine ?
J’ai toujours vécu en bord de mer… et bercé par le Mistral déjà tout petit!  Un père passionné de windsurf, puis de kite, ça aide à te montrer la voie. J’aurais vécu à la montagne, j’aurais probablement fait autre chose 😉

Qu’est ce qui te passionne le plus dans les sports nautiques ?
Ce sont bien sûr les sensations qu’on se procure… c’est un peu (beaucoup?) comme une drogue, on a besoin de notre dose, que ça soit sur un run de vitesse (adrénaline pure quand les conditions sont hardcores), en big air (là c’est plus du vol sachant qu’aujourd’hui on dépasse 20 mètres de haut) ou en surf quand on prend 100 vagues dans l’aprem!!

Vois tu une différence avec les autres univers au niveau de l’engagement ou du risque ?
Je pense qu’à partir du moment où tu es un sportif pro, l’engagement est toujours le même dans tous les sports, tu dois te donner à fond pour être le meilleur… Mais tout en gardant toujours à l’esprit la gestion de la prise de risque. Le seul avantage que l’on a avec les sports nautiques c’est que lors d’une chute, on tombe dans l’eau… Même si les impacts sont énormes et amènent parfois les riders à faire des petits séjours à l’hôpital, ça n’a quand même rien à voir avec une chute sur le bitume ou dans des rochers…

Comment vois-tu l’évolution de ton sport ?
Un sport qui ira à la fois faire encore plus de performances (plus haut, plus vite), mais aussi encore plus extremes. La pratique freeride devrait elle voir arriver du matériel toujours plus facile pour mettre encore et toujours plus de monde dans l’eau !!!

Merci à toi 

 

CRÉDIT PHOTO : GILLES CALVET / F ONE