Top 5 des quadras stars des sports extrêmes !

Ils sont mondialement célèbres et sont des légendes de leur sport. Ils, ce sont ces riders de génie au palmarès en béton, qui ont révolutionné leur discipline et su triompher de l’adversité. Zoom sur ces quadras qui n’ont pas fini de nous faire rêver !

Antoine Albeau (windsurf – 45 ans)

Né la même année que Kelly Slater, en 1972, Antoine Albeau est tout simplement, à 45 ans, le sportif français le plus titré avec 23 titres mondiaux en planche à voile… Et peut-être bientôt 24 puisque se dispute actuellement la finale du championnat du monde PWA de windsurf slalom, à Nouméa ! Le « Colosse de l’Ile de Ré », du haut de ses 1m85, est toujours au top de sa forme : 3 victoires en 5 épreuves PWA en 2017, ce qui en dit long sur le talent du monsieur… Par ailleurs, Albeau est détenteur, depuis le 2 novembre 2015, d’un nouveau record de vitesse en windsurf avec 53,27 nœuds de vitesse moyenne sur 500m (soit 98,66 km/h), établis en Namibie. Capitaine de l’Equipe de France de Funboard, Marin de l’Année en 2010, F-192 est bien décidé à continuer à écrire sa légende !

.

Kelly Slater (Surf – 45 ans)

« King Kelly », 45 ans également, est une icône absolue du surf mondial, certainement le surfeur le plus connu de la planète. L’Américain détient 11 titres mondiaux et plus de 50 victoires sur le circuit professionnel, un record absolu. Sa victoire l’an dernier sur le prestigieux Billabong Pro Tahiti 2016, en finale face au futur champion du monde John John Florence, prouve que le « King » demeure un compétiteur d’exception, capable de replaquer des aérials de folie comme de fracasser toutes les vagues. De là à participer aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020, à 48 ans ? Cela serait une belle sortie pour Kelly Slater, qui a marqué son sport comme personne et dont la désormais fameuse vague artificielle sera au calendrier du championnat du monde 2018. Chez Adrenaline Hunter, on espère voir Slater encore longtemps sur une planche de surf tant il incarne son sport ! Blessé au pied depuis le J-Bay Open, en juillet dernier, Kelly Slater n’en a assurément pas fini avec le CT et on devrait le revoir l’an prochain sur le Tour mondial ! Go Kelly…

.

.

Tony Hawk (Skate – 49 ans)

Anthony Frank Hawk, plus connu sous le nom de Tony Hawk, est considéré comme l’un des meilleurs skateurs de tous les temps. A 49 ans, l’Américain est toujours le boss du skate, comme il l’a prouvé le 27 juin 2016 en posant un 900 (deux tours et demi sur soi-même)… 17 ans jour pour jour après avoir réussi pour la première fois ce tricks. Le Californien n’a rien perdu de son énergie, de sa technique et de sa détermination, et il est un vrai exemple pour les nouvelles générations. Alors que le skate fera, comme le surf, son entrée aux JO 2020, ce bon « vieux » Tony le Faucon reste l’emblème de son sport et a été multi-médaillé aux célèbres X Games. Hawk a prêté son image à une douzaine de jeux vidéos estampillés Tony Hawk’s, et a même tenu quelques rôles à la télévision et au cinéma, notamment dans « Jackass ». Mais sa réussite, Tony Hawk la doit avant tout à son talent sur une board, un talent qu’il conserve intact à 49 ans… Chapeau l’artiste.

.

.

Felix Baumgartner (Base Jump – 48 ans)

Il est devenu mondialement célèbre le 14 octobre 2012, en sautant depuis la stratosphère (39 000m d’altitude) dans le cadre du projet Red Bull Stratos. Un concept complètement dingue, initié en janvier 2010 par l’Autrichien avec le soutien de la marque de boissons énergisantes. Ce 14 octobre, Felix Baumgartner fut le premier parachutiste à franchir le mur du son, un exploit phénoménal qui propulsa le base jumper dans les livres d’Histoire. Mais l’Autrichien de 48 ans n’a pas attendu le Red Bull Stratos pour se faire un nom. Auteur de son premier saut en parachute à 18 ans, Felix Baumgartner a accumulé des milliers de sauts dans sa carrière et a battu une multitude de records. Il a ainsi établi en 1999 le record du monde du plus haut saut en parachute depuis un immeuble en jumpant des tours Petronas de Kuala Lumpur en Malaisie. Déguisé en businessman, l’Autrichien sauta de 452m de haut, avant un nouvel exploit en fin d’année. Le 7 décembre 1999, Felix Baumgartner établissait ainsi le record du monde de saut extrême le plus bas jamais effectué, en sautant de la main du Christ Rédempteur de Rio de Janeiro, au Brésil. On pense également à son saut en base jump depuis la grotte de Majlis al Jinn à Oman, à son saut le 12 décembre 2007 du 91e étage du gratte-ciel Taipei 101 à Taipei (Taiwan)…. Sans oublier son fameux coup, le 31 juillet 2003 lorsqu’il traversa la Manche (entre les villes de Douvres et Calais) en chute libre en utilisant des ailes en fibre de carbone. Vous l’aurez compris, Felix Baumgartner est un base jumper de génie, qui ne se limite pas au Red Bull Stratos, même s’il lui aura permis de sortir une autobiographie, « Ma vie en chute libre : Mémoires supersoniques » en 2013. Felix est une légende de son sport qui méritait bien de figurer dans notre classement !

 .

.

Jeremy Jones (snowboard freeride – 42 ans)

Désigné dix fois « Big Mountain Rider of the Year », Jeremy Jones est incontestablement l’une des légendes du freeride. A 42 ans, le rider américain a descendu les plus belles montagnes du monde, et est l’auteur de la trilogie Deeper (2010), Further (2012), et Higher (2014), prod’ mettant en scène le snowboard en haute montagne et pour laquelle il s’est attaqué à l’Himalaya. Un film qui nécessita plus de 6 ans de travail de sa conception à son aboutissement. «  Hanté, accro et dingue de montagne depuis 1983, ma vie s’est construite autour du snowboard », raconte Jeremy Jones, fer de lance de l’évolution du snow. Créateur en 2009 de sa propre marque, Jones Snowboard, le Ricain a également reçu en 2012 le prix « Adventurer of the Year », décerné par National Geographic. Un grand, assurément…

.

.

A lire aussi : Top 5 des meilleurs comptes Instagram

.
Découvrez les activités snowboard hors-piste d'Adrenaline Hunter

.

.