Travis Pastrana

Top 10 des riders qui ne connaissent pas la peur !

10 riders exceptionnels qui ont eu assez confiance en eux pour abolir les lois de la gravité et les limites du possible…

Le risque, le danger et le dépassement de soi constituent l’essence même du ride, ça on le sait bien mais il existe une catégorie de riders qui font plus que repousser les limites du riding et du raisonnable.
Des riders qui promènent leurs burnes avec une brouette et qui sont totalement étrangers au mot « peur », en voici quelques-uns mais évidemment il y en a d’autres. La liste aurait pu être beaucoup plus longue, je pense notamment à Tony Hawk, Dave Voelker, Mustang Wanted, Martti Kuoppa, Shawn White, Mich Kemeter, Alexander Polli, Tancrede Melet, Justine Dupont, Benjamin Sanchis et bien d’autres encore mais ce sera pour le prochain coup car il y aura certainement une suite à ce classement…
Un seul mot d’ordre pour ces hommes qui, grâce à leur talent et leur sang froid, ont pu repousser les limites de leur sport respectif : Go big or go home !

 

Danny Way
Danny skate dès l’âge de 6 ans et décroche son premier sponsor à 11 ans. En 1997, sponsorisé par la marque DC, il construit la «Super Rampe» qui, comme son nom l’indique, est une rampe plus grande que les rampes classiques. Il la droppera en sautant d’un hélicoptère, inventant ainsi le « Bomb Drop ». Grâce à cette «Méga Ramp», Danny Way bat les records mondiaux de saut en longueur en skate (19,5 m) et de saut en hauteur (5,4 mètres). En 2004, la « Méga Rampe » devient une épreuve à part entière aux X Games. Le 9 juillet 2005, Danny Way a sauté, avec l’aide de sa Méga Rampe par-dessus la Grande Muraille de Chine. Il devient ainsi le premier homme à l’avoir survolée sans aide motorisée !

 

Travis Pastrana
Travis Alan Pastrana, né en 1983 à Annapolis, est un pilote américain de sports mécaniques (supercross, motocross, freestyle et rallye). Il est l’un des piliers du FMX (freestyle motocross) et a été champion du monde de FMX à 14 ans ! Au best trick des X-games de 2006, il devient le premier rider au monde à réussir un double backflip en moto. Cette année-là, il est rentré chez lui avec trois médailles d’or (FMX – best trick et rallye) avec un run particulièrement spectaculaire en FMX. À noter aussi que Travis a réalisé un record du monde en roulant sur l’eau au guidon de sa Suzuki RM, en arrivant à plus de 100 km/h en aqua planing sur une plage du Costa Rica, pour au final prendre une rampe (flottante) et bien sur faire un backflip. Il a aussi fait le plus petit backflip au monde au MXWC (Moto X world championship) en avril 2008 et il est très actif dans le milieu du parachutisme et du base jumping également. À côté de cela, il parcourt le monde avec le Nitro Circus Crew, à la recherche de nouvelles sensations et de nouveaux exploits !

 

Laird Hamilton
Laird est connu pour être un free-surfer de grosses vagues. Il a vécu toute sa vie à Hawaii étant à la quête de vagues toujours plus grosses. Avec Buzzy Kerbox et Darrick Doerner, il met au point la technique du tow-in surfing (le surfeur arrive dans la vague en étant tracté par un Zodiac, remplacé par la suite par un jetski). Celle-ci lui permet de s’octroyer assez de vitesse pour s’attaquer à des vagues d’une vingtaine de mètres, comme celles de Jaws à Maui. En août 2000, Laird s’attaque à la vague de Teahupoo en Polynésie française au moment où arrive une énorme houle. Il surfa durant ce surf-trip ce qui est considéré comme le plus gros tube jamais surfé de tous les temps. Aujourd’hui, Laird Hamilton fait la plupart de ses sessions en tow-in, donc sans take-off, ce qui l’a amené à créer, avec ses amis, une nouvelle planche de surf exclusivement réservée à cette pratique : la foilboard. C’est une planche de wakeboard munie en son centre d’une énorme dérive profilée en métal. Désormais Laird Hamilton se consacre à la pratique du Stand Up paddle. Il a traversé en juin 2006 la Manche à l’aide de sa planche et d’une pagaie.

 

Robbie Maddison
La carrière de Robbie Maddison est faite de records du monde et de sauts en moto qui défient l’imagination. Le 29 mars 2008, il bat à deux reprises le record du monde qu’il avait lui-même établi, au Crusty Demons Night of World Records à Melbourne en Australie, il bat le record du monde avec un saut d’une longueur de 104,42 m. Il atterrit violemment sur la roue arrière et, comme il n’est pas entièrement satisfait, il décide de recommencer, et effectue alors un saut long de 107 m avec un atterrissage parfait. Le 1er janvier 2009, Robbie fait un saut de 29 mètres pour atterrir sur l’Arc de Triomphe de Las Vegas et jump également du monument ensuite. Parmi ses autres exploits, on compte un saut sur le pont (ouvert) de la Tour de Londres en backflip et de nombreuses victoires en Best Trick à travers le monde. Robbie possède aujourd’hui tellement de trophées et de coupes que sa maison en Californie en est remplie. Sa dernière et sa plus belle performance est incontestablement son ride sur l’eau avec une moto. En aout 2015, Robbie Maddison a repoussé encore une fois les limites des sports extrêmes en allant taquiner les surfeurs sur les vagues Tahitiennes de Teahupoo. Pour cela, il a modifié la roue arrière de sa bécane puis il a ajouté des skis pour faire flotter le tout. Le résultat est sensationnel !

 

Andy Lewis
Andy Lewis est connu pour avoir à plusieurs reprises repoussé les limites de la highline, de l’escalade et du base jump. Il a battu le record du monde de la plus longue distance parcourue en slackline dans un environnement urbain, le 16 octobre dernier, après avoir marché sur une ligne suspendue à 146 mètres de hauteur. Au sommet des 63 étages entre les deux tours du casino Mandalay Bay à Las Vegas, le funambule américain a traversé les airs et a réussi l’exploit historique dès sa troisième tentative. Déjà connu pour sa performance à la mi-temps du Super Bowl en 2012, le cascadeur courageux a refusé de partir en tournée avec Madonna malgré une belle somme d’argent. Andy a maintes fois prouvé qu’il n’avait peur de rien comme dans le documentaire « Ligne de vie » où il parcourait une highline de plus de 100 m d’altitude pied nu sans la moindre protection !

 

Bob Burnquist
Bob Burnquist est l’un des meilleurs skateboarders de rampe au monde. Il devient pro à l’âge de 15 ans. C’est Le spécialiste de la Big par excellence, d’ailleurs tout est big avec lui, la vert, le big air et surtout son niveau et la hauteur de ses jumps. Regardez le s’amuser dans son local park, baptisé « Dreamland » et repousser les limites jusqu’à droper et même grinder un hélicoptère. Le brésilien l’un des rares skateurs à avoir réussi un looping complet dans un tube, il est même célèbre pour avoir passé son Loop en switch !

 

Felix Baumgartner
S’il y a un rider qui en a dans le pantalon, c’est bien lui car c’est à ce jour l’un des seuls base-jumpeurs à avoir sauté depuis l’espace ! Depuis son plus jeune âge, il est passionné de parachutisme, de vol et de chute libre. Il effectue son premier saut à 16 ans et en 1999, Felix Baumgartner a établi le record du monde du plus haut saut en parachute depuis un immeuble en sautant des tours Petronas de Kuala Lumpur en Malaisie. Le 7 décembre 1999, il detenait le record du monde de saut extrême le plus bas jamais effectué, en sautant de la main du Christ Rédempteur de Rio de Janeiro au Brésil. Le 15 octobre 2012, Félix Baumgartner rentrait dans l’histoire et devenait le premier homme à franchir le mur du son en chute libre, atteignant la vitesse de 1.342,8km/h. Sautant d’un ballon d’hélium d’une altitude record de plus de 39.000 mètres au-dessus du Nouveau Mexique.

 

Garrett McNamara
L’Hawaïen Garrett McNamara a battu son record de la plus grande vague jamais surfée en chevauchant une montagne d’eau de 30 mètres, lundi 28 janvier 2014 à Praia do Norte sur le spot de Nazaré (Portugal). Son précédent record datait de novembre 2011 avec une vague de 23,77 mètres. Pour éviter la controverse, l’équipe de Garrett McNamara, 45 ans, a demandé à deux surfeurs en charge de la certification de confirmer la taille de la vague avant de parler d’un nouveau record. Ce surfeur surdoué, devenu pro à 17 ans, a réalisé ses exploits grâce à une modalité du surf appelée le « tow-in », qui consiste à se faire remorquer par un jet-ski vers la face de la vague et qui permet d’attraper des vagues plus grosses qu’avec la seule force de ses bras, comme dans le surf traditionnel. Ayant rafflé trois prix aux Billabong XXL Awards de 2012 grâce à son exploit, on imagine (et on espère) qu’il ne va pas s’arrêter là !

 

Uli Emanuele
Tristement disparu le 18 août 2016 lors d’un saut dans les Dolomites à l’âge de 29 ans, Uli Emanuele était un parachutiste exceptionnel. Le basejumpeur italien était considéré à juste titre comme une star dans sa discipline. Son exploit le plus dangereux et le plus médiatique était sans conteste son vol dans un trou de souris large de 2 mètres à plus de 200 km/h. Le wingsuit reste incontestablement le sport extrême le plus dangereux, en tout cas celui qui déplore le plus d’accidents et de morts et Uli Emanuele en avait conscience et avait pris de gros risques ce jour-là avec cette performance ultime mais son jump mémorable dans ce trou minuscule en juillet 2015 était parfaitement réalisé.

 

Mat Hoffman
Mathiew Hoffman est considéré comme le meilleur rampe-rider de l’histoire du BMX. Il est surnommé The Condor. En 1990 à San Diego, Mat réalise le premier gros handrail de l’histoire du BMX, grindant une longue rampe d’escalier sur ses pegs. Fortement inspiré des skateurs, le street devient alors une discipline à part entière. Mat est à l’origine de la nouvelle vague du freestyle, il a chamboulé l’histoire du BMX au moment où ce sport était en perte de vitesse. Il a repoussé les limites au-delà de l’imaginable, notamment en rampe, en innovant dans les tricks jamais vu comme le mythique backflip réalisé en 1990 à Bercy. Il est également le premier à avoir rentré un 900° en contest et Il a bousculé l’industrie du BMX en investissant dans sa propre marque (Hoffman Bikes) et donné un souffle nouveau en créant des contests devenus mythiques, les Bicycle Stunt Series. Il quitta la compétition lors des Summer X Games de 2002, où il plaça un trick totalement inédit à l’époque : le «no-handed 900». Il fit de nombreuses apparitions dans l’émission Jackass et ride toujours aujourd’hui à l’âge de 46 ans.

 

robbie madison-