Stage de survie : tout ce qu’il faut savoir

Il y a quelques temps, l’homme vivait dans les bois et prospérait dans la nature, puis il a inventé le béton, l’électricité, le moteur à combustion, internet… et tout est parti en cacahuètes.  Et maintenant qu’on vit entre les buildings et la pollution, l’humain se fait nostalgique de cette époque un poil primitive et souhaite revenir aux bases. Comme on s’est légèrement embourgeoisés avec nos ascenseurs, smartphones et tout ça, lorsqu’on se retrouve dans la forêt, on se croit en milieu hostile et on essaie maintenant d’y « survivre »…
En principe, la nature ne devrait pas être notre ennemi mais il faut avouer que lorsqu’on se retrouve seul dans les bois la nuit, on se la raconte un peu moins. Et pourtant, il se trouve que la nature a des richesses suffisamment importantes pour qu’on puisse y vivre.  Quand on voit l’explosion des programmes télé sur le thème de la survie dans la nature (Koh Lanta, Survivor, The Island…) et la prolifération des agences qui proposent des stages de survie, on se dit que ce concept a le vent en poupe et que l’homme sent le besoin de retourner à ses racines. Un retour aux sources qui fait le plus grand bien et qui peut révéler l’aventurier (ou l’aventurière) qui sommeille en vous.

Stage Aventure Survie

Faire du feu, affronter les éléments, cohabiter avec les animaux et les insectes, concevoir une cabane… tout un tas de choses qu’on a envie de savoir faire, même si on a un briquet, un insecticide et un Ikea juste à coté…
En même temps, même si on a vécu quelques millions d’années dans la nature, ça fait un bout de temps qu’on s’est habitué au luxe et une erreur fatale est vite arrivée. Boire une eau dégueulasse avec des têtards dedans, manger un champignon vénéneux ou se faire mordre par une bestiole enragée, ça peut arriver et mieux vaux être bien informé avant de s’aventurer dans l’inconnu.
Tout le monde rêve d’être parfaitement autonome dans les bois, savoir quoi manger et boire, s’orienter dans la bonne direction, dormir à l’abri et d’être le nouveau Robinson donc voici quelques conseils de base.

cabane bois stage de survie

Déjà pour commencer, vous laissez le smartphone à la maison. Il n’y a pas de réseau dans la forêt donc comptez que sur vous même. Emportez le minimum, c’est à dire un bon couteau, de la ficelle et c’est à peu près tout.   Imaginez que vous êtes dans le film « Into the Wild » (sauf pour la fin bien sur), vous revoilà à l’état sauvage et votre carte bleue n’a plus la moindre utilité.
En plus d’appendre à repousser vos limites et vos faiblesses, les stages de survie vous apprendront à :

  • Identifier les plantes et les insectes comestibles et donc savoir se nourrir en tout sécurité. Un indice qui ne trompe pas, c’est que si vous êtes mort, c’est qu’il ne fallait pas le manger, sinon fiez-vous à votre guide qui a l’expérience et les bonnes techniques pour savoir si c’est mangeable ou pas.
  • Savoir pécher dans une rivière et chasser dans les bois, histoire de trouver un truc consistant à se mettre sous la dent et à faire cuire (quand vous saurez faire du feu).
  • L’hypothermie et la gestion de l’habillement, pour ne pas mourir de froid, surtout la nuit avec l’humidité qui ne pardonne pas.
  • Filtrer l’eau et pouvoir la boire sans être malade (en récupérant l’eau de pluie avant qu’elle touche le sol par exemple mais il y a d’autres astuces comme les comprimés qui assainissent le liquide par exemple).
  • Connaitre les gestes de premier secours et se guérir tout seul en cas de bobo (ou se recoudre à la Rambo).
  • Faire du feu, sans allumettes avec juste des bouts de bois secs ou un silex et beaucoup d’huile de coude. Et sans faire un feu de forêt si possible…
  • S’orienter sans boussole ni GPS, en regardant le soleil (il se lève à l’est et se couche à l’ouest, c’est pourtant pas compliqué…).
  • Construire un abri (le couteau est ton ami) mais on vous préconise de faire un trou dans le sol près d’un arbre pour être bien protégé.
  • Savoir l’heure sans montre (à midi le soleil est pile au dessus de vous…), sinon quand placez vos mains horizontalement entre le soleil et l’horizon, Une paume est équivalente à un heure et un doigt environ un quart d’heure donc il reste plus qu’à compter.

Stage-survie

Ça fait déjà pas mal de choses qui pourraient vous aider si d’un coup les robots décidaient de prendre le contrôle de la ville et que les humains survivants étaient obligés de fuir dans la forêt. Oui c’est surement un scénario de science fiction mais on sait jamais.  Le film « Seul au monde » avec Tom Hanks ou encore la série « Lost  » sont des histoires qui pourraient arriver donc mieux vaut être entraîné au cas où.
Vous pourrez aussi apprendre le Bushcraft, l’art de vivre dans les bois avec des outils et techniques primitives ou ancestrales pour une approche plus simple et originelle de la nature.
Pour les plus coriaces, il existe aussi des stages de survie « grand froid » en milieu glacial, dans le cas où tout ça ne serait pas assez intense pour vous. Un peu de neige et des températures négatives vous feront le plus grand bien. Alors si la vie de trappeur ou de bûcheron vous fait rêver, testez cette activité originale et vous en sortirez grandi et plus fort, enfin si vous en revenez bien sur.  Bouge pas Mike Horn, on arrive !

Réservez votre stage de survie avec Adrenaline Hunter

Cast Away

113 views