iFly

On vous dit tout sur le simulateur de chute libre !

Les sensations de la chute libre sans sauter en parachute.

La chute libre en soufflerie (indoor skydive) est une activité qui peut être pratiquée par absolument tout le monde. Et si vous aviez encore un doute, voici un article qui vous explique en détail de quoi il s’agit.
Vous cherchez une activité originale pour un EVG / EVJF ? Vous avez envie d’une sortie un peu différente pour vos week-ends en famille ou entre amis ? Alors oui, vous pouvez réserver une session de chute libre en soufflerie !
L’activité n’est pas du tout réservée aux parachutistes, aujourd’hui, la chute libre s’est énormément démocratisée. En plus, on commence à trouver de l’indoor skydive dans de nombreuses grandes villes d’Europe comme Madrid ou Paris. Ce qui fait que l’activité commence à être vraiment accessible à tous !

La simulation de chute libre n’est pas une activité particulièrement contraignante physiquement. Psychologiquement, pas de risque d’avoir le vertige, peur du vide, peur de l’avion… Après une formation de 20 minutes pour apprendre les bons mouvements et pouvoir planer seul, vous entrez dans un tube de verre sécurisé et vous laissez porter par le vent ! Facile et vraiment unique en son genre ! En fonction de la formule choisie, vous passerez 2 minutes à 10 minutes au total dans la soufflerie, généralement par tranche d’environ 40 secondes. La simulation d’une chute libre d’un avion est donc parfaite puisque c’est à peu près le temps qui s’écoule avant l’ouverture du parachute.

On recommande de faire l’activité en groupe pour partager les bons moments et les situations un peu loufoques… Genre devoir se gainer sur un tabouret pour adopter la position chute libre lors du briefing. Ou quand on oublie de fermer la bouche pendant notre tour dans les airs… On vous laisse découvrir !

A savoir, si vous avez un handicap, il est possible de pratiquer la chute libre avec un minimum de préparation avant. Les moniteurs sont souvent formés à l’accompagnement des personnes à mobilité réduite. Et, bien évidemment, le vent artificiel se charge de vous maintenir en l’air.

A noter aussi que l’air qui est soufflé, arrive avec une puissance phénoménale pour pouvoir reproduire les effets d’une chute dans le ciel et ainsi vous faire voler donc ne soyez pas trop étonné s’il vous arrive en pleine figure. Vous avez un masque sur les yeux et si le vent dans le nez vous empêche de respirer, alors demandez un casque intégral fermé ou détendez vous pour apprendre à respirer en l’air. Sinon vous pouvez partir en apnée mais vous ne tiendrez pas longtemps et vous n’apprécierez pas les sensations unique de l’expérience. Donc restez zen, calmez-vous et kiffez le moment car ça ne dure qu’une minute par session donc c’est assez court et il faut mieux en profiter.

Si vous vous sentez à l’aise, alors le moniteur pourra vous proposer de monter tout en haut du tube de verre (fly-up), ça vous coûtera 9 euros de plus mais ça vaut bien le coup. L’expérience de la chute libre en soufflerie coûte fois quatre fois moins cher  qu’un saut en parachute et dure deux fois plus longtemps donc c’est un bon compromis pour débuter.

Indoor skydive

Indoor skydive : pratique sportive

D’abord, non, ce n’est pas une question de nom qui différencie la pratique. La chute libre en soufflerie ou depuis un avion est un véritable sport. Il existe de multiples disciplines dans la chute libre comme le Freestyle, le Freefly, le Swooping… Le plus connu étant surement le Vol Relatif. La soufflerie permet à un athlète de s’entraîner à maîtriser parfaitement ses mouvements pendant la chute libre. L’espace restreint du tube oblige les sportifs à être précis et à contrôler l’ampleur de leurs mouvements. C’est un bonus non-négligeable pour aller chercher la perfection lors d’un saut en parachute ou une compétition.
Vous avez sans aucun doute vu la vidéo incroyable de Luke Aikins, qui a sauté sans parachute… Eh bien s’il a réussi à atteindre sa cible 7,5 kilomètres plus bas c’est grâce à une parfaite maîtrise de la chute libre ! Non, vous n’atteindrez pas son niveau en ne pratiquant que la soufflerie. Mais on le sait, tous les sports demandent une répétition inlassable de certains mouvements. Et l’indoor skydive est une solution simple pour garder la forme en hiver et ne pas perdre ses acquis !

Les conditions pour participer à une session de chute libre en soufflerie

Que ce soit pour une pratique sportive ou juste pour une sortie entre potes, il y a quand même des conditions. Cette activité reste dans le domaine sportif et peut présenter des risques si elle est pratiquée n’importe comment.
Chaque structure de chute libre indoor a ses propres degrés de règles évidemment. Néanmoins, les bases sont toujours les mêmes.
– Un poids maximum pour la pratique : généralement autour de 110 / 120 kilos. Au-delà, vous pouvez toujours vous renseigner auprès de la structure pour savoir s’ils peuvent adapter la puissance du ventilateur. Vous ne courrez aucun risque mais ce serait dommage de ne pas vous envoler !
– Un âge minimum : propre à chaque structure, sachez quand même que les jeunes enfants sont souvent admis. Chez iFly par exemple, les enfants à partir de 5 ans sont les bienvenus. Ils doivent être accompagnés de leurs parents qui sont tenus d’assister au briefing. Vous pouvez donc programmer une sortie indoor skydive en famille !
– Pas de blessures récentes : si vous avez le bras dans le plâtre… Non. Si vous vous êtes luxé l’épaule ou démis un genou récemment… Non. Dans le doute, parlez en à votre médecin et surtout, mentionnez le à vos moniteurs !
– Bien sûr, mais on ne le répètera jamais assez : être en pleine possession de vos moyens. Si vous êtes sous l’influence de la drogue ou de l’alcool, vous risquez de vous voir refuser l’accès à la soufflerie ! A l’intérieur du tube, il faut que vous soyez attentif aux consignes de votre moniteur. Cela passe par avoir l’esprit clair, comme dans beaucoup de sports.
– Activité déconseillée aux femmes enceintes. Il faudra attendre quelques mois mais en attendant, prenez des notes sur la technique… Et surtout des photos, beaucoup de photos !

Simulateur de chute libre

Par rapport au saut en parachute

Vous n’avez jamais sauté en parachute parce que ça vous fait peur ? Eh bien vous pouvez mettre de côté la peur de sauter d’un avion en marche… et quand même connaître le plaisir de la chute libre. La simulation est parfaite, le vent créé par un ventilateur géant vous porte et vous fait sourire bêtement, comme lors d’un vrai saut !
Vous apprendrez de la même façon que lors d’un saut en parachute à vous positionner correctement en l’air pour avoir un maximum de portance et ne pas piquer du nez. La différence c’est que sous vos pieds, il y a un filet, pas des champs. La technique de chute libre ne varie pas entre un saut en parachute et l’indoor skydive. La sensation de la chute libre est très similaire que vous sautiez en parachute ou que vous soyez en soufflerie. En fait, les lois physiques s’appliquent quoi qu’il arrive et la sensation de flottement est tout à fait comparable.
Par contre, le paysage et l’adrénaline n’ont rien à voir… C’est évident.   Toujours est-il que l’indoor skydive est vraiment une super expérience !

Vous êtes maintenant convaincus que cette activité est ouverte à tous. Il ne vous reste plus qu’à trouver un simulateur de chute libre proche de chez vous et à vous lancer !

Voir les activités de soufflerie avec Adrenaline Hunter

Simulateur de chute libre