Saison de wake pour l’équipe AHunters

Chez Adrenaline Hunter, on aime bien se retrouver de temps à autre autour d’une session de Wake entre collègues. Que l’on soit débutant ou plus expérimenté, on ne manque pas de se motiver les uns les autres et puis inévitablement de se moquer gentiment des chutes de certains.

Après le travail, en semaine ou durant le weekend, c’est juste un bon moyen de se dépenser, d’être à la fraîche et surtout de faire le pleins de sensations de glisse.

Tu ne connais pas trop encore cette discipline, et ton coeur balance entre le bi-poulies et le park ? 

Si tu es totalement débutant (aucune expérience de glisse), nous te conseillons – par vécu et parce qu’on n’aime pas voir nos amis souffrir pendant 2h d’affilée – de commencer par le bi-poulies.

L’opérateur commence à une vitesse inférieure à celle du park et puis le départ est plus progressif. Dans un park, la perche passe de 0 à 30 km/h en une fraction de seconde, et il vaut mieux être bien gainé et préparé pour ne pas terminer la face dans l’eau.

Mais, c’est tout à fait possible de débuter au park et les sensations lorsque vous y arriverez récompenseront totalement les efforts du début : on vous le garantit !

Pour les débutants qui souhaitent se rendre au bi-poulies avec un ami pro en la matière, pas de soucis ! C’est plutôt agréable de tester de nouveaux tricks sur les modules et c’est un bon moyen de s’entraîner pour les obstacles.
Exemple concret : Tu n’oses pas tenter le rail qui se trouve à l’opposé du départ en park. Nous te comprenons, personne ne souhaite perdre la moitié de son créneau à nager de retour à la base en cas d’échec…

Evidemment, le bi-poulies a certaines limites étant donné qu’il s’agit d’un aller retour. Et pour cela, il y a le wakepark, qui donnera l’opportunité de faire des tours sur 4, 5, voire 6 poulies. De quoi satisfaire les mordus de glisse et ceux qui veulent enchaîner les kickers. Attention aux courbatures et vive le baume du tigre !

 

No Comments

Leave a Comment