Interview de Seb « Toots » Toutant, champion olympique 2018 en snowboard Big Air

Sébastien Toutant est entré dans l’histoire aux Jeux de Pyeongchang 2018, fin février, en devenant le premier champion olympique de l’histoire du snowboard Big Air. Interview avec un sacré rider !

25 ans et déjà une superstar des sports extrêmes. Le Québécois Sébastien Toutant, alias « Seb Toots », n’a pas attendu les Jeux Olympiques de Pyeongchang 2018 pour se faire un nom dans le milieu du snowboard. Première compétition remportée à l’âge de 13 ans, multi-médaillé aux mythiques X Games, Sébastien Toutant « pèse dans le game » mais a encore changé de dimension en Corée du Sud. A Pyeongchang, le rider canadien est ainsi devenu le premier champion olympique de l’histoire du snowboard big air, pour l’entrée de la discipline aux Jeux. Autant dire qu’à la rédac’ du Mag’ d’Adrenaline Hunter, on est de sacrés veinards ! Nous avons en effet pu interviewer « Seb Toots » au sortir de ces inoubliables Jeux Olympiques, et il a des choses à dire… Entrevue avec un Québécois bien fun !

 

– Seb, où as-tu accroché ta médaille d’or olympique ? Est-elle toujours au cou de ta chienne ?

(Rires) Pour l’instant je dois l’emmener à plusieurs endroits, parce que le public veut la voir. Je vais éventuellement lui trouver une place…

.

Ca fait quoi d’être le premier champion olympique de l’histoire du Big Air ? Arrives-tu à garder les pieds sur terre ?

C’est vraiment spécial. J’ai travaillé fort pour retourner aux Jeux (9e à Sochi 2014 en slopestyle, ndlr). Je suis vraiment content d’avoir ridé à mon meilleur niveau au Big air. C’est ma première médaille aux Jeux, le fait que ça soit en plus une médaille d’or est plus que satisfaisant. Je suis tellement chanceux d’avoir autant de support de tous mes proches, commanditaires (sponsors, ndlr)…

.

– Qu’est ce que ce sacre olympique a changé dans ta vie ?

C’est une immense visibilité pour notre sport et pour chaque athlète. J’ai gagné en popularité, surtout à l’extérieur du snowboard. C’est le fun de pouvoir parler à un plus grand public, pour leur faire découvrir une nouvelle passion.

Seb Toutant_ APPhoto Patrick Semansky

Seb Toutant_ APPhoto Patrick Semansky

-Tu es sponsorisé par de grosses marques, tu es populaire et tu as désormais atteint le Graal sportivement, à seulement 25 ans. Pas trop dur de garder la motivation ? Les autres compétitions ne vont-elles pas te paraître « fades » ?

Je suis professionnel depuis que j’ai 14 ans. Je suis habitué à faire des compétitions et beaucoup de tournages vidéos pour mes commanditaires. Pour moi, gagner les Jeux Olympiques est une source de motivation pour continuer et faire découvrir aux gens toutes les facettes du snowboard.

 

– Quelles images gardes-tu de ces Jeux de Pyeongchang ?

Représenter le Canada aux Jeux Olympiques était un honneur et de l’avoir vécu pour la deuxième fois me rend encore plus fier. C’est sûr, cette médaille d’or va rester à jamais un de mes meilleurs moments de ma vie.

.

Tu pratiques également le surf, le skate et le motocross, en quoi cela t’aide t’il dans ta pratique du snowboard ?

Je suis un passionné de sports… surtout les sports extrêmes. Je pense que cela aide beaucoup pour le snow parce que chaque sport a un côté plus difficile que d’autres. Mais je ne fais pas tout ces sports en vue d’être meilleur en snowboard.  Je les pratique parce que c’est le fun et que j’adore me challenger avec des domaines où je suis moins bon.

Seb Toutant lors de l'épreuve slopestyle à Pyeongchang (Photo COC/ David Jackson)

Seb Toutant lors de l’épreuve slopestyle à Pyeongchang (Photo COC/ David Jackson)

– Le Canada a été particulièrement efficace en ski et snowboard freestyle lors de ces Jeux Olympiques… A quoi attribues-tu cette réussite ?

Les Canadiens ont travaillé fort et n’ont jamais abandonné. Je suis heureux que le Canada excelle autant dans les sports d’hiver. L’ambiance est « malade » et nous pousse à performer encore plus.

.

Que penses-tu de nos freestylers français, en particulier Marie Martinod et Kevin Rolland ?

Super bons athlètes et c’est cool de voir autant d’athlètes français réussir dans leurs sports.

.

-As-tu une idole, tous sports extrêmes confondus, que tu rêverais de rencontrer ?

Je n’ai pas une personnes spécifique mais j’aime beaucoup Travis Pastrana et Travis Rice… Ce sont des athlètes qui ont fait évoluer leurs sports. Pastrana pousse ses limites dans d’autres sports et ça m’inspire beaucoup !

Seb Toutant en action lors de la finale du Big Air (Photo: COC/David Jackson)

Seb Toutant en action lors de la finale du Big Air (Photo: COC/David Jackson)

– Tu es 7 fois médaillé des X Games, mais les Jeux Olympiques ont-ils une saveur particulière ?

Le fait que l’évènement soir organisé seulement tous les 4 ans rend cela vraiment spécial. Les X Games sont nos Jeux Olympiques des sports extrêmes qui reviennent chaque année. Les deux sont vraiment importants à mes yeux, mais les Jeux Olympiques sont plus prestigieux vu leur ampleur et le fait que tu représente ton pays.

.

– N’as-tu pas envie d’essayer de participer aux Summer X Games en skate, à la manière d’un Shaun White ?

J’adore le skate mais je ne skate pas assez pour pouvoir aller aux Jeux… Il y a tellement de bons skaters et, comme le snowboard, plus tu en fait plus tu es bon. Shaun skate depuis un très jeune âge et a déja beaucoup « compétitionné ». C’est cool de voir un snowboarder essayer d’aller aux Jeux d’été !

.

– Allez, tu peux nous le dire à nous Français : qu’est ce qui fait que tu sois si fort ? C’est grâce à la poutine ?

La poutine et le Red Bull ! (Rires)

Seb Toutant, champion olympique 2018 snowboard big air (Photo TVA Sports)

Seb Toutant, champion olympique 2018 snowboard big air (Photo TVA Sports)

– Comment vois-tu la suite de ta carrière ?

J’aimerais faire beaucoup de projets vidéos et encore plusieurs années en compétitions. Je sens qu’il y a beaucoup de nouvelles choses que je peux encore faire.

.

– Que peut-on te souhaiter pour tes prochaines échéances ?
Beaucoup de plaisir et du succès !

.

– Fais-nous rêver, parle nous de tes vacances qui arrivent…

Voyage avec d’autres riders quelque part où il fait chaud et où on peut surfer ! J’aime passer beaucoup de temps chez moi à Montréal aussi durant l’été ! Il y a beaucoup d’évènements hors neige qui arrivent pour moi cette été !

.

– Le mot de la fin ?

Merci de me suivre et de me supporter autant.

Photo de Une : COC / Vaughn Ridley

.

Voir les activités snowboard freestyle avec Adrenaline Hunter

.