sac à dos

Le guide de l’aventurier : on met quoi dans le sac à dos ?

Ce qu’il ne faut pas oublier dans ses bagages pour un road trip réussi.

Après le guide du voyageur galactique qui a eu un franc succès dans tout le système solaire, il est temps de penser aux terriens qui souhaitent voyager et découvrir cette bonne vieille planète bleue.
Avant de parler des destinations, des véhicules ou encore des activités, il faut déjà songer à ce qu’on va mettre dans le sac à dos. Parce qu’on ne pourra pas y mettre toute sa maison, et qu’il va falloir faire des choix cruciaux.
Le road trip est surtout basé sur l’imprévu, sinon ce serait pas drôle mais on peut aussi anticiper certains problèmes qui viendrait gâcher votre séjour dans l’inconnu. Le materiel est presque aussi important que le mental dans certains cas. Ce qu’on recherche dans une aventure à l’autre bout du monde, c’est la liberté et la découverte avec le moins de soucis possible même si en fin de compte c’est tout ce qu’on en retiendra. Oui car les obstacles, les péripéties et les embuches constitueront vos meilleurs souvenirs et c’est ça que vous raconterez en rentrant. Votre façon d’appréhender ces épreuves et les affronter feront de vous un aventurier.

sac à dos

Donc on met quoi dans cette valise ?

Déjà le contenant et le contenu ne doivent pas être trop encombrants donc pensez un sac pas trop lourd et confortable. Partez avec le minimum vital pour ne pas vous flinguer le dos.

Il y a des choses qu’on ne peut pas prévoir mais qu’on peut prévenir voir d’en guérir. Les médicaments par exemple, surtout si vous partez dans un pays où l’eau n’est pas potable (ce qui est très souvent le cas). Et si c’est pour passer tout le séjour à être malade, il est certain que l’aventure aura un gout aussi amère que l’eau du robinet.
Pour ça, il existe des pastilles qui assainissent et purifie l’eau en supprimant toutes les bactéries et cochonneries qu’on peut y trouver. C’est un truc de militaire à la base mais avec ça, vous pouvez boire n’importe quelle flotte que vous trouverez, même une flaque de boue marron-dégueulasse dans la forêt ! Normalement, ont doit faire bouillir puis filtrer toute l’eau qu’on trouve même si c’est une rivière, sinon c’est la diarrhée ou les vomissements qui constitueront la suite du périple.
Dans la catégorie médocs, pensez à un truc qui désinfecte aussi, en cas de blessure ou morsure. Ce serait dommage que l’aventure s’arrête à cause d’une égratignure qui s’infecte donc pensez à un truc qui nettoie bien et des pansements pour protéger ensuite la plaie.

Au niveau du matos, avant de parler de ce qu’on trouve dans le sac, il faut déjà voir ce que vous avez sur vous, à commencer par les chaussures. Ça va de soi, mais il est important de préciser que le choix de votre paire de shoes est primordial. On se doute que vous n’allez pas partir en tong ou escarpins mais un minimum de confort, de maintien et d’adhérence est demandé si vous ne voulez pas souffrir en cours de route.
En ce qui concerne les choses incontournables à mettre dans votre besace, je pense en premier à un couteau. Pas pour combattre un ours (courez, c’est plus prudent si vous en rencontrez un et ne tentez pas l’affrontement car vous n’avez aucune chance) mais plutôt pour couper une pomme ou tout autre chose à manger (noix de coco ?) et un bon canif sert aussi à couper du bois ou tailler un outil par exemple. Bref le couteau est indispensable à la survie (et aussi à couper le steak si vous en trouvez un).

En second, je pencherai pour un briquet ou des allumettes. Parce que c’est bien sympa de se la jouer Koh-Lanta avec les silex et le bâton à tourner mais on a inventé le briquet donc gagnez du temps. Renseignez-vous bien avant de partir pour savoir comment on allume un feu sans allumette aussi, ça peu servir; on sait jamais. Allez-y mollo avec le barbecue quand même car le but n’est pas non plus de déclencher un feu de forêt…

Le plus important est d’emporter à boire et à manger, ce n’est pas pour rien qu’on appelle ça des « vivres » donc pensez à une bonne gourde bien pleine et des barres de céréales ou des trucs qui tiennent bien au corps. On n’est pas tous Mike Horn donc pensez à vous renseigner sur ce qui est comestible ou pas dans la nature. Quels champignons on peut manger sans mourir dans les trois secondes par exemple.

Evidemment, oubliez le portable. Pas de wi-fi ou de prise électrique dans les bois en principe donc ne comptez pas sur votre smartphone pour vous guider. Il existe cependant des chargeur qui fonctionnent à l’énergie solaire, bien utile si vous devez absolument téléphoner pour appeler des secours.

Prenez une bonne lampe torche avec des piles neuves et en ce qui concerne le plan, la bonne vieille carte à l’ancienne a déjà fait ses preuves donc oubliez Waze et Mappy. Et n’oubliez pas la boussole, très pratique pour trouver son chemin.   Il est aussi important de se divertir pour ne pas trop s’ennuyer pendant les pauses. Un bon bouquin peut faire l’affaire, sinon un cahier et un crayon pour dessiner ou écrire un truc sur votre trip. Et si vous êtes musicien, n’hésitez pas à embarquer votre harmonica ou votre ukulélé.

Dans la catégorie des choses indispensables, je pense qu’un bonne corde peut aussi vous sauver la mise. On a toujours un truc à attacher ou à serrer et si vous avez une bonne ficelle, ça vous fera gagner du temps.

Un bon pull, un k-way et des sous-vêtements de rechange seront les bienvenus lors de votre escapade, de même qu’un duvet et une tente si vous avez la place.

Souvenez-vous que qui dit forêt et road trip, dit bestioles et piqures. Donc pensez à une moustiquaire si vous êtes vraiment allergiques à ces insectes ou une pommade cicatrisante ou apaisante en cas de morsure. Les bougies à la citronnelle peuvent aussi repousser les moustiques.
Et n’oubliez pas un chapeau ou une casquette et de la crème solaire, ça peut servir aussi.
Allez, bonne route. L’important c’est d’y croire, tout le reste n’est qu’accessoire.

sac à dos

 Voir les activités de Randonnée / Trekking avec Adrenaline Hunter

46 views