Découvrez notre Calendrier de l’Avent des Riders / Episode 24 : Laird Hamilton !

Portrait de Laird Hamilton, waterman de légende !

Pour patienter avant les fêtes de Noel, le Mag’ d’Adrenaline Hunter a décidé de vous gâter en vous dévoilant un calendrier de l’Avent un peu spécial… Point de chocolat à déguster dans notre calendrier, mais de savoureuses bios, photos et vidéos des stars des sports extrêmes ! En ce 24 décembre, dernier épisode de notre calendrier de l’avent des riders avec Laird Hamilton !

Né le 3 mars 1964 (53 ans) à San Francisco, Laird John Zerfas alias Laird Hamilton a grandi et vit à Hawaii. Son père, L.G. Zergas, quitte le domicile conjugal alors que Laird n’a pas encore un an. Alors qu’il n’est encore qu’un enfant, sa mère et lui s’envolent pour Hawaii. A 16 ans, le jeune homme décide d’abandonner l’école pour faire carrière dans le mannequinat et le bâtiment. Il est découvert à 17 ans sur une plage de Kaua’i par un photographe de la version italienne du magazine Men’s Vogue. Dans le même temps, il devient un surfeur accompli et aurait très bien pu faire carrière sur le World Championship Tour. Cependant, les contests et l’esprit de compétition ne correspondent pas à la philosophie du jeune Laird, qui continue malgré tout à graviter dans l’univers du surf. Il se met au surf de gros, ridant Jaws sur l’île de Maui.

En 1992, Laird Hamilton, accompagné de ses amis Darrick Doerner et Buzzy Kerbox, développe la technique du tow-in surfing, autrement dit le fait d’arriver sur une vague en étant tracté, à l’époque par des Zodiacs (puis par des jets-skis). La solution unique, à ses yeux, pour pouvoir s’attaquer aux plus gros monstres d’eau. Hamilton va ainsi rider Jaws en tow-in et développer la popularité du surf de gros. Elu par People Magazine parmi les 50 plus beaux hommes du monde en 1996, Laird Hamilton popularise la même année le kitesurf sur l’île de Maui, et sera aux origines de la foilboard. Autrement dit, une planche munie en son centre d’une grande dérive profilée en métal, permettant de rider sans contact avec la surface de l’eau, une technologie que l’on retrouve aujourd’hui dans le kitesurf, le surf ou encore le windsurf. Laird Hamilton s’est ensuite consacré au développement du Stand Up Paddle, grosse planche de surf sur laquelle le surfeur, debout, se propulse à l’aide d’une pagaie. Il a ainsi traversé la Manche en SUP en 2006.

Laird Hamilton en SUP à Teahupoo (Photo Tim McKenna)

Ses exploits dans des vagues XXL telles que Jaws et Teahupoo ont fait le tour du monde, mais Laird Hamilton n’est pas qu’un chargeur de gros. Aventurier intrépide, explorateur au corps sculptural, l’Américain est un vrai touche-à-tout, en vrai Waterman des temps modernes. Il aime repousser ses limites, grâce à son impressionnante force de caractère. Doublure dans le remake du film « Point Break », en 2015, Laird Hamilton a dédié sa vie aux sports de glisse, et est (avec Robby Naish) le mentor du prodige hawaiien Kai Lenny. Un film documentaire sur sa vie, intitulé Take Every Wave : The Life of Laird Hamilton est d’ailleurs sorti le 29 septembre prochain aux Etats-Unis. Vraie légende du ride, Laird Hamilton ne pouvait que figurer dans notre Calendrier de l’Avent spécial sportifs de l’extrême !

Photo de Une : Scott Aichner

.
Notre portrait de Robby Naish

.
Nos activités Stand Up Paddle sur Adrenaline Hunter

.