Découvrez notre Calendrier de l’Avent des Riders / Episode 17 : Felix Baumgartner !

Portrait de Felix Baumgartner, mister Red Bull Stratos !

 

Pour patienter avant les fêtes de Noel, le Mag’ d’Adrenaline Hunter a décidé de vous gâter en vous dévoilant un calendrier de l’Avent un peu spécial… Point de chocolat à déguster dans notre calendrier, mais de savoureuses bios, photos et vidéos des stars des sports extrêmes ! En ce 17 décembre, place à Felix Baumgartner, que nous avions classé dans notre Top 5 des quadras stars des sports extrêmes et dans notre Top 10 des jumps les plus fous !

Né le 20 avril 1969 à Salzbourg (Autriche), Felix Baumgartner restera associé pour toujours à un immense exploit : son saut depuis la stratosphère, le 14 octobre 2012, dans le cadre du projet Red Bull Stratos. S’élançant à 39 kilomètres au-dessus du sol, Felix devint ce jour-là le premier homme à franchir le mur du son en chute libre, atteignant la vitesse de 1 342,8km/h (Mach 1.25) lors de ses 4 minutes et 19 secondes de chute ! Un saut supersonique qui subjugua le monde entier, déclenchant un buzz phénoménal autour de Baumgartner, qui sortit d’ailleurs une passionnante autobiographie intitulée « Ma vie en chute libre », en 2013…

Pour cette désormais légende vivante du BASE jump et du parachutisme qui, dans son enfance, s’amusait à dessiner des parachutistes, tout part d’un premier saut effectué dans un club local alors qu’il a à peine 16 ans, âge légal pour pouvoir jumper selon la loi autrichienne. Le déclic est immédiat, Felix Baumgartner va consacrer sa vie à cette passion. Il intègre à 18 ans l’armée de l’air autrichienne pour cinq ans et fait partie de leur équipe d’exhibition et de compétition, tout en commençant à s’intéresser au saut extrême, depuis des ponts ou des tours. En 1988, à 19 ans, il réalise ses premières chutes libres pour Red Bull, puis se tourne vers le BASE jump (acronyme de Building, Antenna, Span, Earth) au début des années 1990, après avoir vu un film où deux hommes jumpaient d’une immense falaise, dans le Parc National de Yosemite (Etats-Unis). Bluffé par la performance, « Fearless Felix », alors mécanicien de motos, décide de se mettre au BASE, et y sera initié par le Texan Tracy Lee Walker. En l’espace de deux ans, Baumgartner participe à de nombreuses compétitions internationales et est élu champion du monde en 1997, après avoir jumpé d’un pont de Virginie-Occidentale. En avril 1999, Felix Baumgartner établit le record du monde du plus haut saut en parachute depuis un immeuble, en sautant des tours Petronas de Kuala Lumpur, en Malaisie (452m de haut). Le 7 décembre 1999, Felix Baumgartner établit, cette fois, le record du monde de saut extrême le plus bas jamais effectué (29 mètres), en sautant de la main du Christ Rédempteur de Rio de Janeiro, au Brésil. Cinq mois de préparation furent nécessaires pour ce jump, l’Autrichien arrivant en pleine nuit sur place pour tromper la sécurité.

Felix Baumgartner traversant la Manche (crédit Youtube)

Le 31 juillet 2003, il devient la première personne à traverser la Manche en chute libre (6 minutes et 22 secondes de vol), grâce à une aile en fibre de carbone tout spécialement conçue et attachée dans son dos. La liste de ses exploits est longue comme le bras : le 27 juin 2004, Felix Baumgartner fut également la première personne à effectuer un saut en BASE jump du viaduc de Millau, après avoir là encore trompé la sécurité en pleine nuit, en grimpant une colonne située sous le pont. Au lever du jour, l’athlète Red Bull jumpa de 342 mètres… Le 7 décembre 2007, il fut la première personne à sauter du 91e étage du gratte-ciel Taipei 101 (508m de haut) à Taipei, capitale de Taiwan, qui a cette époque était le plus haut immeuble au monde. Une chute libre de cinq secondes seulement, pour de sacrées sensations ! Moins de 5 années plus tard, Baumgartner (également passionné de boxe, d’escalade, de motocross ou de courses auto) allait s’embarquer pour le projet de sa vie : le Red Bull Stratos.

 

.
« Tout est une question de préparation, de travail. Je déteste quand on dit que je suis un casse-cou, un drogué à l’adrénaline, parce que c’est faux. J’aime aussi toute la partie planification », confia un jour Felix, qui se sent dans l’air… comme un poisson dans l’eau ! Celui qui porte un tatouage à l’avant-bras droit intitulé « Born to Fly », est effectivement né pour voler, pour faire le show et prendra une nouvelle dimension le 14 octobre 2012. Placé dans une capsule suspendue au ballon jusqu’à son altitude de largage, 39 000m, le casseur de records effectua un saut historique, légendaire, supersonique qui le propulsa au rang de star mondiale. « Parfois, vous devez monter très haut pour comprendre à quel point vous êtes petit », lança Felix Baumgartner avant de s’aventurer dans l’espace. Nommé « Aventurier de l’Année 2013 » (choix du public) par le National Geographic, l’Autrichien a forcé le respect et l’admiration avec ce projet Red Bull Stratos, et cela valait bien un portrait ! Keep going on Felix…

Felix Baumgartner Red Bull Stratos (Photo AP)

.

Notre portrait de la BASE jumpeuse Roberta Mancino

.

Découvrez nos activités parachutisme sur Adrenaline Hunter

 

29 views