Billabong Pipe Masters : Ca passe pour Jérémy Florès, ça casse pour Michel Bourez

Le point sur le Billabong Pipe Masters 2017 !

Onzième et dernière étape du championnat du monde du surf, le circuit pro CT, le Billabong Pipe Masters s’est ouvert ce lundi sur le North Shore d’Oahu (Hawaii). Les meilleurs riders de la planète sont au rendez-vous pour essayer d’empocher la victoire, et les fortunes ont été diverses pour nos Frenchies au round 1 !

Placé dans le heat 1 lors ce premier tour, Jérémy Florès a parfaitement géré sa série sur le spot de Backdoor/Pipeline. Le Réunionnais a décroché la note de 10,17/20, suffisant pour maîtriser le Brésilien Jadson Andre et l’Australien Matt Wilkinson. Le Billabong Pipe Masters, une épreuve chère au cœur de Florès, actuel 19e au ranking 2017, puisque Jérémy remporta l’édition 2010, après avoir successivement triomphé de Kelly Slater en demie et de Jordy Smith en finale. Nul doute que le Français voudrait bien faire la passe de deux et s’imposer sur cette ultime étape hawaiienne… Il est en tout cas déjà qualifié pour le round 3 !

Du côté du deuxième Frenchie du circuit élite, Joan Duru, les choses se sont moins bien passées. Et pour cause, le Landais avait face à lui le King Kelly Slater en personne, de retour sur le CT après cinq mois d’absence suite à une blessure au pied contractée à Jeffreys Bay. Une belle bagarre a eu lieu sur l’eau, la série fut intense et c’est l’Américain qui décrocha son billet pour le round 3 (12,47/20 contre 11,90/20 pour Duru), Joan Duru filant au round 2 de repêchages en compagnie de Kolohe Andino.

Michel Bourez Billabong Pipe Masters 2017 _Tony Heff

Enfin, Michel Bourez, victorieux du Pipe Masters en 2016 contre Kinoa Igarashi, a vécu un heat 9 cauchemardesque. Sur un plan d’eau ravagé par un vent on-shore, le Tahitien n’a pas réussi à prendre la moindre vague, tout comme son adversaire brésilien Felipe Toledo. La victoire est revenue au local Ezekiel Lau, qui se qualifie pour le round 3 tandis que Bourez ne connaît pas encore son adversaire au round 2… à la différence de Gabriel Medina et Julian Wilson !

Rappelons que Medina, champion du monde 2014, a remporté les deux dernières épreuves du CT, le Quiksilver Pro France et le Rip Curl Pro Portugal. Troisième d’un heat 5 hyper-relévé (et auteur d’un barrel de feu noté 8,50 à Pipeline), le Brésilien a en lui les ressources pour aller loin dans ce Billabong Pipe Masters. Medina et Wilson, toujours dans la course pour le titre mondial avec John John Florence et Jordy Smith, affronteront respectivement Dusty Payne et Benji Brand au round 2. Deux adversaires à leur mesure, qu’ils se doivent de battre pour continuer à rêver à la couronne…

Billabong Pipe Masters

Car John John Florence, leader du ranking mondial et Jordy Smith ont, eux, fait forte impression au round 1, décrochant les notes de 16,57/20 (Smith) et 13,50/20 (Florence), avec notamment un superbe tube noté 7,17 pour « JJF » et deux barrels monstrueux du Sud’Af !

On a hâte que la compétition reprenne pour scruter les perfs de nos Français, de tous les surfeurs et suivre cette passionnante course au titre mondial ! John John Florence remportera t-il une seconde couronne de suite ? Medina passera t-il la terrible épreuve des repêchages ? Florès, Duru et Bourez termineront-ils ce championnat 2017 de la meilleure des manières ? Réponse dans les prochains « épisodes » du Billabong Pipe Masters !

Photo de Une  : WSL

.

Notre portrait de la surfeuse Johanne Defay sur Adrenaline Hunter

.

Découvrez nos activités surf sur Adrenaline Hunter

.