Antoine Albeau obtient un 24e titre de champion du monde de windsurf !

Grandiose, immense, colossale, phénoménale…. Il n’y a pas assez de superlatifs pour décrire la performance réalisée à Nouméa (Nouvelle-Calédonie) par Antoine Albeau, 45 ans et désormais 24 titres de champion du monde de windsurf, depuis ce dimanche 26 novembre !
Après avoir remporté trois épreuves sur cinq de la Coupe du monde PWA de Windsurf slalom 2017, le rider de l’Ile de Ré (que nous avions classé dans notre Top 5 des quadras stars des sports extrêmes) s’est présenté sur le spot de l’Anse Vata, lieu de la finale de la saison slalom, en leader du classement mondial. « Qui sera sacré champion du monde de windsurf slalom 2017 ?», nous demandions-nous le 20 novembre dernier dans un article du Mag’ d’Adrenaline Hunter. Sportif français le plus titré de l’histoire, Antoine Albeau avait toutes les cartes en main (l’expérience, le talent, la rage de vaincre) pour empocher une nouvelle couronne mondiale et rentrer encore un peu plus dans la légende du windsurf et du sport en général.

Antoine Albeau à Nouméa, champion du monde de windsurf 2017 (Photo John Carter/PWA)

Mais un match intense l’attendait à Nouméa avec ses adversaires. L’Italien Matteo Iachino, l’Audois Pierre Mortefon, le Britannique Ross Williams et les autres entendaient bien faire le show et contester jusqu’au bout la suprématie d’Albeau. F-192, son numéro de voile, a donc fait le métier et, au terme de sept slaloms de haute lutte, a remporté avec brio la finale calédonienne et son 24e titre mondial !
« Je suis super heureux de cette victoire ! J’avais pris une belle option avant d’arriver mais on sait que tout peut se passer. Remporter l’événement est la cerise sur le gâteau ! Nouméa est vraiment la plus grosse épreuve de la saison et on a eu de superbes conditions, a confié Antoine Albeau à la Fédération Française de Voile. « Nous avons vraiment bataillé avec Matteo Iachino, ce n’était pas gagné du tout. Finalement ça s’est bien déroulé pour moi, et j’en suis ravi. Pour le classement général mondial, on était à quelques points avec Pierre Mortefon et Matteo Iachino. Il y avait un peu de stress avant l’épreuve mais là je savoure ».
Champion du monde 2016, Matteo Iachino a dû se contenter de la deuxième position finale à Nouméa, terminant à la même place au classement annuel 2017.

Antoine Albeau 24 fois champion du monde PWA WINDSURF

.

Carton plein pour le windsurf français

Antoine Albeau n’était pas le seul rider français satisfait à l’issue de l’épreuve disputée à l’Anse Vata par 64 hommes et 16 femmes. Car il ne faudrait pas occulter la superbe performance collective de l’Equipe de France de Funboard ! Troisième en 2014, Vice-Champion du Monde en 2015 et 2016, Pierre Mortefon monte cette année sur la 3e marche du podium de l’étape calédonienne et du ranking mondial. Ultra-régulier, le windsurfeur de 28 ans signe donc encore une nouvelle performance de haut vol, et prouve qu’il faut compter sur lui !
« Je suis super content de ce résultat ! J’y croyais et j’étais motivé à aller chercher cette 3ème place mondiale. Je savais que ce ne serait pas facile : l’Anglais Ross Williams avait un peu d’avance et Antoine Albeau et Mattéo Iachino allaient se battre pour le titre, a analysé F-14 pour la FF Voile. Mais j’ai réussi à mettre de bonnes choses en place sur l’épreuve, à ne pas prendre trop de risques. J’aurais aimé remporter l’événement mais j’ai assuré l’essentiel avec cette troisième place.  Je suis vraiment content de terminer pour la quatrième fois d’affilée sur le podium. »

Pierre Mortefon, 3e ranking PWA Slalom 2017 (Photo John Carter/PWA)

Chez les hommes, il est à noter les belles 7e, 9e et 10e places de Cyril Moussilmani, Pascal Toselli et Cédric Bordes à Nouméa. Le Marignanais Pascal Toselli se classe d’ailleurs 5e au ranking windsurf slalom 2017, Julien Quentel 6e et Antoine Questel 9e. Soit 5 Français dans le Top 10 mondial !

.

Superbes françaises du windsurf !

Chez les féminines, la France a là encore brillé en Nouvelle-Calédonie et au classement annuel de la PWA Windsurf slalom 2017. Double championne du monde en 2013 et 2014, Delphine Cousin Questel a réalisé une superbe finale à l’Anse Vata. Avec cinq victoires et cinq deuxièmes places, la Carnacoise a assuré le spectacle, sa victoire sur cette Airwaves Noumea Dream Cup 2017 et surtout le titre de vice-championne du monde. C’est en effet la star du windsurf Sarah-Quita Offringa, rideuse d’Aruba, qui a empoché le sacre mondial 2017, à la faveur de sa deuxième place en Nouvelle-Calédonie. Son 14e titre mondial (10 en freestyle, 4 en slalom) à seulement 26 ans !
« Je suis super heureuse ! L’objectif est rempli. Je savais un peu que pour le titre c’était compliqué », a confié Delphine Cousin Questel à la FF Voile. « Après j’ai fait ce que j’avais à faire et ça n’avait pas forcément bien commencé car j’avais cassé du matériel en Corée, lors de la première étape de la saison. Je suis super contente de ma place ici et au classement mondial. Et bravo à Sarah ! ».

Delphine Cousin menant la flotte des windsurfeuses à Nouméa (Photo John Carter/PWA)

Si l’on a parlé de Pierre Mortefon, l’Audois n’est pas le seul de la famille à briller en windsurf au plus haut niveau. Marion Mortefon a en effet terminé troisième de la finale de Nouméa, et décroché son tout premier podium au ranking annuel ! Au général, la Française se classe en effet troisième de la saison devant la Turque Lena Erdil et l’autre Frenchie Maelle Guilbaud, 5e et première chez les jeunes.

« Le plan d’eau ici n’est pas facile. Avec le clapot, il faut du matériel spécifique. Et puis le niveau des filles était très serré ! », a expliqué Marion Mortefon à la FF Voile. Physiquement c’est fatiguant, les muscles sont constamment sollicités. Je suis super contente d’être 3ème ici au classement mondial, c’est pour moi la première fois ! Au début de la semaine ça n’était pas gagné mais je me suis accrochée, je n’ai rien lâché ».

Trois Tricolores dans le top 5, la perf’ est là aussi de toute beauté, bravo les filles ! Soulignons, pour être complets, la jolie 5e place à Nouméa de Lilou Granier, locale de l’étape âgée d’à peine 17 ans…

Bravo Antoine Albeau pour ce 24e titre mondial et bravo les Bleus, vivement 2018 !

.

En bonus, 5 minutes d’action de cette finale PWA Windsurf Slalom 2017 !

.

 

Lien pour consulter le classement général annuel 2017 (Hommes)

.

Lien pour consulter le classement général annuel 2017 (Femmes)

.

Résultats détaillés de la finale PWA Windsurf slalom à Nouméa

.

46 views