ice climbing

À la découverte de la cascade de glace

Vous saviez qu’on pouvait escalader une cascade gelée ?

La cascade de glace est une activité dérivée de l’escalade classique et de l’alpinisme qui est apparue dans les années 70. Aujourd’hui, qu’elle soient artificielles ou naturelles, les parois de glace offrent un formidable terrain de jeu pour les amateurs de sensations fortes en altitude.
Une activité qui consiste à grimper à l’aide de piolets-traction et de crampons à pointes le long de formations glaciaires, comme des couloirs et goulottes de glace ou encore des cascades gelées en hiver.
L’escalade de glace est une expérience accessible à tous, c’est un de ses nombreux avantages mais il est très important de savoir vérifier et évaluer que la glace soit assez dure pour la gravir et y planter des piolets. Sinon il y a un risque d’effondrement évident et ça peut être très dangereux. Si vous n’êtes pas un grimpeur confirmé sur ce genre d’élément, le mieux est de s’en remettre aux moniteurs et professionnels de cette pratique. Il y a d’ailleurs plusieurs stations de ski qui proposent cette activité insolite donc si vous voulez vivre une expérience inoubliable en famille ou seul, vous savez quoi faire. Et ça tombe bien car d’après ce que j’ai pu comprendre, les glaciéristes adorent initier les débutants.

Au niveau du matériel, il ne faut pas grand chose en fin de compte. Evidemment des vêtements chauds pour affronter un froid polaire mais pour attaquer cette voie gelée, il faudra des chaussures spéciales pour cascade de glace qui peuvent accueillir des crampons mono-pointe ou bi-pointe. Il faut aussi des piolets techniques et des broches à glace​. Ensuite le matériel de base pour l’escalade mais adapté à la glace.   À noter que l’assurage peut se faire dans la glace elle-même à l’aide de broches à glace.

cascade de glace

En ce qui concerne les spots. Partout il y a de la neige et donc du froid, il y a potentiellement la possibilité d’y trouver des falaises, des couloirs, des goulottes ou une cascade gelée et donc gravir tout ça. La plupart du temps ce sont des structures éphémères, ce qui donne un coté unique à l’ascension.
En France, notre coup de coeur est la cascade de glace dans le Briançonnais, depuis Argentière la Bessé et sinon celle du  Gressoney en Italie nous a bien plu aussi car elle est convient à tous les niveaux.
On peut aussi trouver des parois glacées à grimper dans des endroits plus originaux comme sur la photo ci-dessous le canadien Will Gadd au Kilimanjaro en Afrique. Il existe aussi des cascades de glace artificielle comme celle de Tignes par exemple qui est très réputée.
L’important est de bien surveiller la météo en amont pour éviter les mauvaises surprises sinon ce sont les mêmes conseils que pour l’escalade classique.

cascade de glace

Au niveau de la cotation, la difficulté des cascades de glace est généralement donnée en utilisant une cotation à double entrée, une sur la difficulté technique et une autre concernant l’engagement et sa définition peut varier selon les topos. La cotation prend en compte différents paramètres comme la pente, la hauteur de la section la plus raide, la configuration de la glace, ou encore sa densité.

Pour redescendre, on a trouvé ce film Bollywood mais je ne suis pas certain que ça fonctionne réellement.

 

Voir les activités d'escalade glaciaire avec Adrenaline Hunter

 

Photos : Will Gadd by Christian Pondella ©red bull content pool