road trip

12 conseils de base pour un road trip réussi !

Un bon road trip n’a besoin d’être parfaitement planifié mais il est important qu’il soit tout de même un peu préparé.

On part à l’aventure et le concept du projet est de faire face à l’imprévu, sinon il n’y aurait aucun intérêt autant prendre le train. Mais même si on on part affronter la vie et ses embûches, on peut aussi partir équipé et prêt à toutes éventualités.  Si le changement vous effraie et que la vue d’une fourmi vous tétanise alors partez en croisière avec mamie et ne lisez pas la suite de cette article mais si la vie n’est pas assez intense et riche en sensations fortes pour vous, alors vous êtes prêt pour prendre la route avec nous.  L’inconnu vous attend mais on peut y faire face avec quelques bons conseils.

Le but d’un road-trip n’est pas la destination mais le voyage.  L’important est avant tout votre capacité à vous adapter aux situations, quelles que soient les circonstances. Voici donc quelques infos vitales, conseils et astuces pour que votre trip soit une réussite.

Ne partez pas pour fuir
Si le but est d’échapper à la grisaille, au tumulte et la frénésie de la ville alors ok pour retrouver un peu de nature et de naturel. Mais si vous partez pour fuir la réalité ou un souci personnel, rappelez-vous que vous l’emmènerez avec vous, où que vous soyez et qu’il vous plombera tout le long de votre trip. Partez l’esprit tranquille et prêt à en découdre si le besoin se fait sentir.  Le but est l’évasion, la découverte et les rencontres, pas la désertion.

Vérifiez votre véhicule
« Qui veut aller loin ménage sa monture« , vous connaissez l’expression. Ce serait dommage que votre road trip d’un mois s’arrête au bout de deux jours à cause d’un véhicule en mauvais état de marche. Sauf si le but est de faire le coup de la panne mais il faudrait que ce ne soit pas très grave alors. Vérifiez tous les points de contrôle de la bagnole (ou du van) avant le départ (je précise quand même) et prenez une roue de secours avec ce qu’il faut pour la changer et du liquide de frein et tout le bazar. Si vous pouvez au moins compter sur le véhicule, c’est déjà ça.

road trip foret

N’oubliez pas vos papiers (et je ne parle pas du PQ)
Passeport, pièce d’identité, carte vitale, carte de groupe sanguin… faites en sorte que tout soit à jour avant de partir. L’assurance de la voiture, le permis de conduire ainsi que la carte grise aussi parce que vous connaissez la police, ils ne plaisantent pas trop avec ça.

Seul ou accompagné ?
« Tout seul on va plus vite, ensemble, on va plus loin », dit le proverbe africain. Perso je préfère partir seul car ça permet de se retrouver, face à soi-même et ça peut être intéressant pour se poser les bonnes questions et faire les bons choix mais à plusieurs, on partage des choses, des moments parfois inoubliables. C’est bien aussi d’avoir un témoin car lorsque vous raconterez votre aventure et que vous direz que avez battu un ours à mains nues, il pourra confirmer votre version des faits…
Pour l’anecdote, une fois je suis parti en trip entre Las Vegas et la Californie et par un pur hasard, je me suis arrêté pour acheter un truc à manger. J’avais pas mal tourné et je m’étais même un peu perdu et là je me suis retrouvé dans une petite aire de repos consacrée aux extra-terrestres… Oui avec des aliens partout, dans les boutiques, sur les lampadaires, dans les voitures, sur les bancs… Je ne savais pas que cet endroit surréaliste existait (Alien fresh jerky) et je ne pensais pas que je ferais mes courses un jour avec des martiens… Heureusement que j’étais avec des amis car personne ne m’aurait cru sinon.

road trip adrenaline hunter

Choisir le bon copilote
Quelqu’un qui sait lire une carte et qui ne va pas ronfler tout le long. Si possible avec le permis, histoire de vous relayer un peu. Et quelqu’un qui ne panique pas s’il n’y a plus de wi-fi et de réseau. Il fût un temps pas si lointain où on savait lire un carte en papier, avant Waze et autre GPS et on s’en sortait très bien (même si on arrivait un peu plus tard).  De toute façon, vous n’avez pas de rendez-vous et vous n’êtes pas pressé donc peu importe le temps que ça prendra du moment que vous êtes sur la bonne route. Choisissez-bien votre binôme car vous allez passer des heures dans un espace fermé avec lui et s’il a un humour douteux et une haleine de chacal, la route va être vraiment très longue… Ne partez pas trop nombreux non plus. A 5 dans une petite voiture, vous ne tiendrez pas longtemps et aussi, tentez de ne pas rouler plus de huit heures par jour sinon vous serez fatigué très vite.

Le plan c’est de ne pas en avoir
Laissez vous porter uniquement par votre instinct de liberté. On fait le plein de souvenir et on apprécie ce que la vie mettra sur notre route. N’oubliez pas de partir à la découverte et d’explorer ce qui vous entoure car le but est aussi d’apprendre et voir des choses nouvelles. Chaque pays, chaque région, village ou forêt abrite des secrets, traditions et une culture que vous pourrez découvrir donc n’oubliez pas d’être curieux.  Ne planifiez pas tout. Si quelque chose vous interpelle et que vous voulez faire une pause pour le visiter, n’hésitez pas car c’est peut-être le début d’une nouvelle aventure ou péripétie.

On met quoi dans le sac à dos ?
Médicaments, pansements, allumettes, couteau, piles, boussole, crème solaire … pas mal de choses qui peuvent vous sauver la vie et vous faire profiter pleinement de votre voyage en fin de compte. On a d’ailleurs  un article complet sur le contenu de votre sac ici.

sac à dos skate

Partez avec un peu de sous quand même
Sinon c’est Pékin Express et là vous aurez des choses à raconter c’est sur, enfin si vous rentrez un jour… L’aventure c’est bien, mais la galère un peu moins. Et on est toujours plus énervé quand on est affamé. Anticipez un peu et tentez de prévoir un budget qui correspond à votre trip. Prévoyez des vivres et de l’eau et un peu de liquidité quand même, pour acheter des souvenirs (ou une hache ?). Et puis il faut aussi un peu d’argent pour payer l’essence non ?

Partez avec le minimum vital pour être léger
Inutile de mettre toute l’armoire dans la valise. Le minimum syndical suffira. Les sous-vêtements et chaussettes et puis quelques fringues quand même. Surtout un sweat pour la nuit mais n’entassez pas trop. En cas de panne, vous devrez tout porter et peut-être que les souliers vernis et le pull de noël, vous auriez pu vous en passer. Les vêtements « pratiques » avant tout, le style attendra la prochaine fois.  Si vous croisez une laverie, profitez-en pour faire une lessive comme ça vous serez toujours au top.

surf south to sian zye norris

Lavez-vous !
Les road-trips favorisent considérablement les rencontres donc essayez au minimum d’être présentable. Brossez-vous les dents et lavez-vous aux endroits stratégiques, au moins ça. Sinon vous allez faire fuir tout le monde et ce serait dommage. Et prévoyez un endroit spécifique dans la voiture pour les affaires sales (que vous aurez mis dans un sac fermé bien sur) car ça devient vite invivable s’il y a des fringues partout et dégueulasses en plus. Ce n’est pas parce qu’on part en trip qu’on oublie l’hygiène, restons un minimum civilisé. Et respectueux, de la nature et de l’environnement par la même occasion. Merci.

On dort où ?
Dans la voiture c’est toujours possible mais pas plusieurs jours de suite car votre sommeil sera court et ça va vite se ressentir dans votre conduite et votre comportement. Donc prévoyez une tente, un duvet et un bon matelas en cas de couchage à la belle étoile. Et sinon, allez sonner chez un de vos amis Facebook que vous ne connaissez pas, juste pour vérifier que ce réseau social sert à quelque chose.

Jack Kerouac

Ne négligez pas la playlist
La musique c’est important, on déconne pas avec ça les amis. C’est ce qui vous accompagne tout le long de la route et vous permet de tenir le coup parfois. Alors si vous partez avec uniquement une vieille cassette d’Alain Souchon, au bout de trois heures, vous allez le regretter et au bout de trois jours, vous aurez déjà tué des gens, croyez-moi (l’expérience parle). Une bonne playlist avec plusieurs styles de musiques différentes, que ce soit sur CD ou sur le smartphone. Partez avec des chansons bien téléchargées et pas en streaming (Deezer, Spotify…) parce qu’il n’y a pas de réseau partout. Et France Bleu, c’est sympa mais pas tant que ça à la longue… Après vous pouvez aussi chanter, c’est convivial et ça met l’ambiance.

Voilà, vous êtes prêt à mordre la vie. Je vous conseille aussi d’emporter un bon bouquin, par exemple « Sur la route » de Jack Kerouac, ça permet de passer le temps. Et n’oubliez pas un jeu de carte ou de société pour ne pas s’ennuyer pendant le trajet.  Rappelez-vous aussi qu’on va toujours trop loin pour ceux qui ne vont nulle part disait Pierre Falardeau.

Bonne route à tous et rappelez-vous que le meilleur road trip, c’est celui que vous n’avez pas encore fait…

roadtrip road 66

 

Voir les stages de survie avec Adrenaline Hunter