10 conseils pour bien débuter en Stand Up Paddle

Quelques clés avant de commencer le Stand Up Paddle

Discipline très en vogue et (ré)inventée par la légende Laird Hamilton, le Stand Up Paddle (appelé aussi SUP ou paddle) n’en finit pas de séduire un nombre toujours plus grand de personnes, que ce soient des riders, des fanas de sports nautiques ou même de parfaits novices. La raison : le SUP est probablement l’un des sports de glisse les plus accessibles, praticable dans les océans, étangs, rivières, lacs ou baies… ou même le long de la Seine ! L’été approche et vous rêvez de réaliser les mêmes prouesses que Sébastien Le Meaux, que le Mag’ d’Adrenaline Hunter avait interviewé en avril 2018 ? Ou emmener votre douce en balade romantique ? Alors suivez le guide, voici 10 conseils pour bien débuter en Stand Up Paddle… et faire le plein de sensations fortes et de plaisir ! Let’s go…

 

Choisir la bonne planche

Avant de vous mettre à l’eau, une étape cruciale sera de choisir le type de planche qui vous servira à naviguer sur les flots ! Planche gonflable, planche rigide ? Le choix vous appartient, nous vous conseillons de vous faire guider par un professionnel avant de trouver le SUP le plus adapté à vos besoins. La board de vos rêves doit ainsi être choisie en fonction de votre poids.

Voici ce que dit le site du boss Laird Hamilton, www.lairdstandup.fr :
« Si vous êtes débutant en paddle, notamment novice dans les vagues, voici un conseil : Avec une planche un peu trop grande on s’amuse toujours et on progresse. On part plus vite sur la vague, on glisse plus longtemps, on se fatigue moins vite à tenir en équilibre, bref on a plus de plaisir ! Avec une planche trop petite pour son gabarit et son niveau, on va être instable, plus se fatiguer et prendre moins de vagues ! C’est pareil en balade/découverte, une planche plus longue aura une meilleure glisse et sera plus agréable. »

Pas de précipitation donc, faites-vous bien conseiller pour choisir votre SUP, au risque de galérer dans vos sessions !

 

Lancez-vous… sur le bon spot

Pour être sûr de prendre un max de plaisir lors de votre première sortie paddle, privilégiez une eau plate et calme. Donner vos premiers coups de pagaie sur un spot ultra-mouvementé n’est clairement pas la meilleure façon d’apprendre, attendez de vous être un peu perfectionné avant de vous prendre pour Laird Hamilton, Kai Lenny, Justine Dupont ou Olivia Piana !

Une session de SUP / Photo : BenThouard – www.bicsport.fr

 

Utilisez un leash

Accessoire bien connu des surfeurs, le leash sera à accrocher généralement à votre cheville (ou sous votre genou, par exemple, selon les modèles) afin de vous relier à la planche. C’est un indispensable, puisque ce « fil à la patte » permettra à la planche de rester près de vous si vous tombez, assurant votre sécurité et celle des autres. Mesdemoiselles, messieurs, on ne plaisante donc pas avec ça et on achète un beau leash, il vous sauvera peut-être la vie… Ne pratiquez PAS sans leash, et pensez à bien l’accrocher à votre planche ! Rincez votre leash après chaque session, sans le laisser sécher au soleil, et pensez à défaire les nœuds éventuels.

Bien porter sa planche de SUP

Si vous ne voulez pas flinguer votre session avant de l’avoir commencée, il est impératif de savoir porter votre planche ! Pas question de la racler sur le sol, de la lâcher subitement par terre, au risque de vous taper la honte de votre vie… Si cela semble de prime abord complexe, en fait il n’y a rien de plus simple que de porter son SUP ! Saisissez-vous de la poignée de portage située en principe au milieu de votre planche, calez votre paddle sous votre bras et portez-le à la manière d’une planche de surf.
Certains portent même leur SUP sur la tête, mais pour votre première session restez-en aux basiques ! Une fois arrivé près de l’eau, déposez délicatement votre board sur le sable (ou les galets, vous avez compris l’idée), nose vers la mer et l’aileron vers la terre. Accrochez votre leash, soulevez le tail et poussez votre planche dans l’eau… Le grand moment approche !

Bien porter son SUP

Bien positionner la board

Monter sur sa planche à l’envers, voilà qui serait le comble non ? Pensez-donc à vérifier que les ailerons sont bien à l’arrière, le nose (la partie la plus pointue) de la planche devant vous. Il n’y a plus qu’à pagayer !

Soigner ses gestes

« Sans maîtrise, la puissance n’est rien », affirmait un slogan publicitaire. En matière de Stand Up Paddle, c’est un peu la même chose : le bon maniement de la pagaie est essentiel, faute de quoi vous vous retrouverez vite à tourner en rond… Pensez-donc à tenir la pagaie dans le bon sens (cf le schéma ci-dessous, merci ohmyboard.fr !), les coudes pliés à 90°.

Position de la pagaie en paddle

Commencez votre session en évoluant à genoux, et donnez quelques coups de pagaie de chaque côté de la planche. Levez-vous lentement, un pied à la fois, et positionnez-vous au milieu de la board avec vos pieds parallèles à la poignée de portage (écartés de la largeur de vos épaules), les genoux légèrement fléchis. C’est parti !
Nous vous conseillons de plonger la pagaie dans l’eau le plus en avant possible, tout en n’oubliant pas de donner quelques coups à gauche puis à droite si vous souhaitez rester en ligne droite… et en gardant le dos bien droit !
Attention, ne tenez pas la pagaie comme un balai, avec les deux mains sur le manche ! L’une de vos mains doit être positionnée sur la poignée, l’autre au centre du manche.
Pour tourner, il suffit de pagayer du côté opposé au sens du virage, ce qui fera naturellement pivoter l’avant de la planche.

Regardez loin devant

Pour trouver le plus facilement son équilibre sur la planche, ne scrutez pas vos pieds ou la board. Regardez au contraire l’horizon, loin devant… et vous deviendrez vite un champion !

Stand Up Paddle

Le vent, ennemi du SUP rider

Si Eole est le grand pote des windsurfeurs, qui bénissent son apparition, en Stand Up Paddle le vent ne sera pas votre ami ! Ramer face au vent est en effet très difficile, même pour les pratiquants aguerris, aussi ne faites pas l’erreur de vous bouffer ce type de conditions pour vos débuts en SUP… au risque de vous dégoûter de cette discipline ! Pour éviter de trop en baver, pensez à regardez les prévisions météo avant de vous rendre sur le spot. Si vous vous retrouvez à lutter contre Eole, se mettre à genoux pour ramer est une bonne solution. Cela vous fera aussi travailler votre mental, mais on vous souhaite de ne pas avoir à affronter le vent pour votre première session !

Chutez bien !

Autant le dire, prendre des gamelles, cela arrive à tout le monde en SUP, même aux meilleurs ! Il convient donc de savoir tomber, afin de ne pas risquer de se faire mal en cognant la board (à moins qu’elle ne soit gonflable). Si cela est possible, ne plongez pas vers l’avant ou l’arrière en chutant, afin de ne pas tomber sur le SUP. Tombez sur le côté, la poignée de la pagaie à la main, et prenez un petit bain… avant de repartir au combat !
Pour remonter sur la board, avec les idées fraîches, il vous suffira de vous placer au milieu du côté de la planche, de poser votre pagaie dessus, et de vous hisser sur le stand-up paddle.

SUP

Soyez zen !

S’il y a bien un sport qui permet de se relaxer complètement, c’est bien le stand up paddle ! Une fois la technique de base acquise, et l’équilibre trouvé sur la board, vous n’aurez plus qu’à pagayer tranquillement et à kiffer votre session. Zen, soyons sen… Le SUP, activité idéale pour se vider la tête, découvrir de nouveaux espaces, bref profiter de la vie ! Si vous êtes bien détendu, vous pourrez aussi tenter une session de SUP Yoga histoire de régénérer vos chakras… Ou faire le poirier, ou même la roue sur votre paddle, qui sait ? L’important c’est de se faire PLAISIR, alors faites le plein de good vibes et éclatez-vous !

Photo de Une : Tim McKenna

Découvrez les activités Stand Up Paddle d'Adrenaline Hunter

 

180 views