10 bonnes raisons de se mettre au windsurf !

La rideuse Marine Hunter nous dresse ses 10 bonnes raisons de se mettre au windsurf !

En cette saison hivernale, on ne jure souvent que par le ski et le snowboard, voire le freestyle si on s’appelle Kevin Rolland, Shaun White ou Marie Martinod. Mais il n’y a pas que la poudreuse dans la vie ! Il y a aussi la planche à voile, autrement dit le windsurf, fort en émotions et en sensations fortes.
Le Mag d’Adrenaline Hunter vous dresse donc les 10 bonnes raisons de se mettre au windsurf, et pour ce faire nous avons demandé un coup de main à Marine Hunter ! Cette rideuse parisienne de 25 ans est l’une des Françaises les plus en vue dans la discipline, avec ses multiples participations au Championnat de France, au mythique Défi Wind de Gruissan et à la Coupe du monde PWA. Marine s’est penchée sur le doss’ et nous a sorti ses 10 raisons d’aller taquiner le wishbone et de pratiquer le windsurf, un sport très addictif ! Merci championne…Prêts à vous prendre pour le big boss Antoine Albeau ?

Raison n°1 : L’évasion

S’il y a un bien un sport où l’on laisse tous ses problèmes de cœur, de dissert’ de philo ou autres tracas sur le sable, c’est bien celui-là. La mer demande en effet plus de concentration que lors d’un bête jogging en forêt, et tout le corps est concentré sur les sensations de la planche qui file au ras de l’eau, de la voile qui accueille les rafales de vent, de la pression des orteils qui donnent la direction, de l’air frais qui vous ébourriffe et surtout de la sensation incroyable de survoler les flots. Pas de téléphone qui sonne, pas de notifications intempestives, pas de bousculade sur le trottoir… Vous êtes libres d’hurler votre bonheur et la mer est à vous.

Marine Hunter_Photo Eric Bellande
Raison n°2 : La confiance en soi

Autant être clair tout de suite, le windsurf est un sport qui demande du temps avant d’être bon, ce qui forge le caractère des motivés. Mais une fois qu’on a réussi ses premiers bords sans tomber, qu’on sait gréer sa voile tout seul, on a beau être surmauvais en maths comme Jack au jokari, on sait qu’on est capable de faire quelque chose que peu de gens font sur Terre. Et ça, savoir faire du windsurf, ça procure une indicible confiance en soi que personne ne vous enlèvera jamais. Comme un superpouvoir dont vous êtes le seul à connaître l’existence.

Raison n°3 : Ambiance fun et entraide

Si le windsurf a beau être un sport individuel, c’est l’esprit collectif qui prime très souvent. En cas de galère à sortir son matos des vagues du bord ou de casse, il y aura presque à tous les coups un collègue généreux pour vous filer un coup de main en cas de difficulté. L’ambiance entre windsurfeurs est vraiment cool car même si on est seul sur sa planche, on est tous connectés par le même sentiment d’éclate. C’est extrêmement rare de voir un spécimen qui tire la tronche ou qui insulte les gens à tour de bras sur l’eau ! De plus, les windsurfeurs – même les pros – sont en général vraiment accessibles et bienveillants avec les nouveaux.

Marine Hunter
Raison n°4 : Les sensations

Le windsurf est un sport à deux vitesses : soit on ne plane pas, soit on plane. Ne pas planer c’est rouler au pas, et au planing vous passez en 4ème directement. DINGUE ! Partir au planing en windsurf, c’est un peu comme la chute libre : dans l’avion, avant d’y aller, il ne se passe pas grand-chose, mais une fois parti dans le vide, on ressent une sensation qui marquera à jamais. Le planing, c’est le début d’une addiction à vie !

Raison n°5 : L’ennui , la stagnation ? Jamais !!

On ne navigue jamais deux fois sur la même mer, et rien que ça, ça chasse la routine ! Contrairement toujours à notre bête sentier forestier, même si les feuilles changent de couleur, les arbres ne changent pas de place. Alors que le spot peut changer du tout au tout en quelques heures avec la marée, la direction du vent, passant du billard glassy au terrain de motocross. La monotonie ? Connaît pas !
Et ce n’est pas qu’une question de paysage ! Comme dit plus haut, le windsurf n’est pas le sport le plus facile à apprendre. En contrepartie, la marge de progression est infinie ! Bien que le sport soit relativement récent, que ce soit par le nombre de disciplines et de moves, il y a toujours quelque chose à apprendre ou à perfectionner, les conditions étant différentes chaque jour.

Le big boss Antoine Albeau (Photo PWA/ John Carter)
Raison n°6 : Il y en a pour tous les goûts !

Que ton rêve soit de glisser peinard au soleil couchant ou d’envoyer de gros moves devant les potes au ras de la plage, tout est possible en windsurf ! Entre le freeride paisible ou sportif, le freestyle épuré ou sophistiqué et la vague tranquille ou enragée, tout le monde trouve son bonheur pour s’exprimer.

Raison n°7 : Ce n’est que de l’eau

Contrairement au skate ou au snow, les chutes en windsurf se traduisent beaucoup plus souvent par des bleus que par les sanctions attelle/plâtre/urgences/arrêt du sport pendant X mois. Si les chutes liées au déséquilibre et à l’instabilité du « sol » sont fréquentes, aucune raison d’avoir peur, ce n’est que de l’eau !

Thomas Traversa
Raison n°8 : Voyage voyage…

Les claustrophobes des salles de sport, c’est un sport pour vous ! L’âge des indoors de Bercy semble être derrière nous et le windsurf est résolument un sport d’extérieur et des grands espaces. Voilà l’occasion d’aller admirer les falaises d’Etretat éclairées par un lever de soleil à pleurer ou votre plage bondée de derrière la ligne de bouée des 300m, explorer la baie de la Baule au côté des vieux grééments… Que vous déboulez à environ 35km/h. Les spots de France ne manquent pas de charme, ni les destinations windsurf à l’étranger. Sri Lanka, Hawaï, Essaouira, Brésil… Pour les globe-trotters, le windsurf est le prétexte idéal pour partir découvrir de nouveaux horizons, souvent sauvages et préservés.

Raison n°9 : Le vent sera ton ami

Marre de manger du sable par les yeux, le nez et la bouche quand il y a du vent sur la plage ? Grâce au windsurf, la revanche est possible – ou tout au moins une façon de se servir du vent plutôt que de le subir. La seule chose qui peut éventuellement vous arriver dans la tronche une fois sur l’eau, c’est soit un poisson volant, soit un kitesurfeur ou son aile.

Nicolas_Akgazciyan_Sooruz
Raison n° 10 : Un sport complet

En plus de sculpter les abdos, les bras et le dos, de travailler la proprioception (l’art de se tenir en équilibre), le windsurf peut parfois faire travailler votre endurance de manière impromptue. Il n’est pas rare de devoir marcher pour devoir revenir à son point de départ après avoir dérivé, voire nager pour récupérer son matos parti sans vous, puis marcher encore plus pour rentrer.

On espère vous avoir donnés envie de pratiquer le windsurf, taket ! En bonus, quelques images du Défi Wind de Gruissan, tellement fort en sensations et qui file les frissons chaque année…

 

Découvrez nos activités windsurf sur Adrenaline Hunter

270 views